Maroc: 120 journalistes appellent à la libération de Radi et Raissouni en grève de la faim

Rabat — Cent-vingt (120) journalistes marocains ont appelé, mercredi, le gouvernement à libérer leur deux confrères, Omar Radi et Souleiman Raissouni, en grève de la faim depuis une semaine en signe de protestation contre leur arrestation arbitraire et leur maintien en détention provisoire depuis près d'un an, ont rapporté des médias.

Par l'intermédiaire d'un communiqué signé par 120 journalistes marocains, les signataires affirment qu'ils suivent "avec une grande inquiétude les développements récents dans les dossiers des deux journalistes, Omar Radi et Souleiman Raissouni.

Selon la même source, les deux journalistes ont entamé une grève de la faim depuis une semaine pour protester contre leur maintien en détention provisoire dans l'attente de leur procès.

Il a également appelé à "créer les conditions d'une percée dans le domaine des droits de l'homme dans le pays et respecter le droit des journalistes d'exprimer et de publier librement des informations et des idées".

En mai 2020, les autorités marocaines ont arrêté le journaliste, Soulaiman Raissouni, rédacteur en chef du journal indépendant "Akhbar Al-Youm" qui a cessé de paraître, à la suite d'une plainte déposée à son encontre par un jeune homme de Marrakech (ouest) l'accusant d' "agression".

Fin juillet dernier, un tribunal marocain a décidé de placer le journaliste Omar Radi (33 ans) en détention provisoire pour entre autres des soupçons de viol. La Cour d'appel de Casablanca a rejeté sa demande de mise en liberté provisoire et son procès a été reporté au 27 avril prochain.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.