Gambie: La Commission électorale indépendante (Iec) lance un appel au calme et assure que les cartes d'électeur seront différentes de celles utilisées de par le passé

15 Avril 2021

La Commission Electorale Indépendante (IEC) a appelé au calme et a assuré que la Commission produira de nouvelles cartes d'électeur différentes de celles utilisées auparavant lors des dernières élections.

La Commission a fait cette déclaration suite à la découverte de cartes d'électeur vierges dans la localité de Kanifing.

Dans un communiqué de presse publié le mardi dernier, la Commission a déclaré: " La Commission Electorale Indépendante affirme que les cartes d'électeur vierges font partie de l'ancien matériel utilisé lors du processus de recensement des électeurs de 2011 et 2016 qui sont présentement en cours de destruction en vue de l'arrivée de nouvelles cartes d'électeur en Gambie dans les prochaines semaines."

" La Commission Electorale Indépendante tient à informer le public que ces cartes d'électeur vierges n'ont jamais été introduites dans la banque de données de la Commission Electorale Indépendante " poursuit le communiqué de presse.

" Il est dans l'intérêt du public général de savoir que ces cartes seront obsolètes lorsque le processus de recensement des électeurs débutera le 29 Mai 2021. "

Le Vice-Président de la Commission Electorale Indépendante, Joseph Colley, a déclaré à notre reporter que ces cartes d'électeur vierges ont été détruites par la Commission.

Lorsqu'il lui a été demandé pourquoi ces cartes n'avaient pas été détruites auparavant et de manière plus efficace, Colley a déclaré que la Commission est en train d'entreprendre un travail multitâche, ajoutant que certaines de ces cartes avaient déjà été incinérées. Il était prévu d'incinérer également le restant des cartes. Il soupçonne que les cartes ont été emportées du site de destruction avant leur incinération ou enterrement.

Selon lui, la Commission a entamé un processus de destruction d'un bon nombre de matériel, dont les cartes d'électeur vierges, et ce afin de créer de la place pour de nouvelles cartes d'électeur.

Néanmoins, Colley a appelé au calme tout en assurant que ces cartes d'électeur vierges n'auront aucun effet nocif sur le processus de recensement des électeurs.

" Nous mettons tout en œuvre en vue d'assurer que les prochaines élections se déroulent de manière libre et transparente " a-t-il déclaré.

" Nous voulons éviter une panique générale. Nous voulons que chacun garde son calme et sa sérénité. "

Il a davantage expliqué pourquoi le public ne devrait pas se préoccuper des cartes d'électeur vierges emportées du site de destruction.

" Les signatures sont différentes, les Présidents de Commission sont différents. Les modèles seront donc différents "

" La numérotation sera également différente. Une analyse des cartes d'électeur de 2011 et 2016 montre une différence notable concernant la numérotation des cartes. La numérotation des cartes de 2016 comporte 18 chiffres tandis que la numérotation des nouvelles cartes comportera 10 à 13 chiffres. "

" En ce qui concerne les codes, nous serons définitivement en mesure d'identifier non seulement la machine qui produira une carte, mais également l'heure exacte de la production de la carte. "

" Nous travaillons également à améliorer et à moderniser la banque de données en vue de pouvoir saisir des informations telles que le genre et l'âge, mais également déterminer si la carte a été remplacée, annulée ou transférée afin de pouvoir retracer ces cartes dans l'avenir. Nous serons aussi en mesure d'identifier la seconde et la minute exactes de la production de la carte. "

" Les cartes d'électeur vont connaitre de profondes améliorations ; nous ne voulons pas que le public cède à la panique. "

DES PARTENAIRES INTERNATIONAUX LOUENT LA CAPACITE DE L'ADMINISTRATION FISCALE DE LA GAMBIE (GRA) A ATTIRER LES INVESTISSEURS

A La Une: Gambie

Plus de: The Point

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.