Sénégal: Grève de 72h du SAES - L'enseignement supérieur encore paralysé

Les cours ont encore été paralysés dans les universités publiques du Sénégal. Le Syndicat Autonome de l'Enseignement Supérieur (SAES) a déclenché une grève de 72 heures depuis hier, mercredi 14 avril en guise «d'un mot d'ordre d'avertissement». Il proteste contre le non respect des accords signés avec l'Etat du Sénégal.

«Le Saes informe avoir fait preuve de bonne volonté et à interpeller le ministre de l'Enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation pendant plus d'une année à propos des textes de gouvernance des universités, de l'audit du processus d'orientation des bacheliers, de la finition et la livraison des infrastructures pédagogiques dans les universités publiques et de la valorisation des conditions de recherche», a-t-on informé dans un communiqué.

Les syndicalistes dénoncent «l'inertie» du ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. En plus de l'arrêt des cours, le Syndicat autonome de l'Enseignement Supérieur a aussi appelé à la suspension des soutenances de mémoire, de délibérations pendant ces 72h».

La grève du SAES vient renforcer la paralysie de l'enseignement supérieur au Sénégal marquée aussi par une grève illimitée décrétée par les étudiants de l'université Alioune Diop de Bambey avant-hier, mardi 13 avril. Ils dénoncent le non respect des engagements des autorités universitaires et du ministère de tutelle sur la livraison des infrastructures de base.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.