Maroc: La restructuration de la protection sociale, un vaste chantier de règne

Rabat — La restructuration du système national de protection sociale constitue un vaste chantier de règne amorcé par la mise en œuvre du projet de sa généralisation et la signature des premières conventions y afférentes, a indiqué, jeudi, l'enseignant-chercheur à l'université Cadi Ayyad M'hammed Belarbi.

Approché par la MAP au lendemain de la cérémonie officielle de lancement de cet important chantier à Fès, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, M. Belarbi a relevé que cette initiative royale avant-gardiste représente une étape effective dans le chantier structurant de la généralisation de la protection sociale pour tous les Marocains, estimant qu'une refonte du système de protection sociale en vigueur est nécessaire afin de rendre opérationnelle la généralisation de l'assurance-maladie obligatoire, consignée dans la loi-cadre 09.21.

Cette initiative, poursuit l'enseignant, s'inscrit dans le sillage des Hautes Orientations Royales, contenues dans le discours de la Fête du Trône de 2020 et celui de l'ouverture de la session parlementaire de la même année, soulignant que dans un premier temps, elle bénéficiera aux agriculteurs, artisans et professionnels de l'artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants.

Ainsi, la première convention-cadre porte sur la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit de cette catégorie de professionnels soumis au régime de contribution professionnelle unique, au régime de l'auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, qui concerne plus de 800.000 adhérents, a-t-il expliqué, ajoutant que la deuxième convention-cadre porte sur la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit des artisans et professionnels de l'artisanat (environ 500.000 adhérents).

La troisième convention-cadre concerne, quant à elle, la généralisation de l'assurance maladie obligatoire de base au profit des agriculteurs (environ 1,6 million d'adhérents), a indiqué le professeur.

L'objectif, poursuit-il, serait d'atteindre 22 millions de bénéficiaires supplémentaires qui pourront, au cours des années 2021 et 2022, être assurés contre la maladie, avec le même panier de traitements couverts par la Caisse nationale de sécurité sociale, à même de couvrir les frais de traitement, de médicaments et d'hospitalisation.

"Force est de noter que cette première étape de la généralisation effective de la protection sociale, devra s'étendre dans un second temps, à d'autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens", a fait savoir M. Belarbi.

Allant de la généralisation de l'assurance maladie à l'élargissement de l'adhésion au régime de retraite, la généralisation de la protection sociale permettra également, durant les cinq prochaines années, de généraliser les allocations familiales ainsi que les indemnités pour perte d'emploi, conclut le chercheur.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.