Algérie: Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes

Alger — L'entreprise Algérie Poste a appelé, jeudi, les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes, précisant recourir à des mesures strictes à leur encontre conformément à la loi, dont « le licenciement sans préavis ni indemnités, en cas de refus d'obtempérer", indique un communiqué de l'entreprise.

« Compte tenu de la poursuite de la grève illégale au niveau de certains bureaux d'Algérie Poste, ce qui a privé les citoyens de retirer leurs salaires et leurs pensions pour subvenir aux besoins de leurs familles en ce début du mois de Ramadhan, une attitude contraire aux valeurs et aux mœurs de notre vaillant peuple, Algérie Poste porte à la connaissance des travailleurs grévistes qui ne rejoindront pas leurs postes, que des mesures strictes seront prises à leur encontre conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur, dont le licenciement sans préavis ni indemnités, sachant qu'un suivi continu de la situation et des cas d'arrêt de travail est en cours au niveau des bureaux de poste», précisé la même source.

Algérie Poste a rappelé qu'en date du 13 avril 2021, le tribunal de Dar El Beida, saisi en référé, a déclaré "illégale" la grève déclenchée au niveau de certains bureaux de poste depuis le 12 avril 2021, ajoute la même source.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.