Algérie: 119 organisations adressent une lettre à l'ONU appelant à l'autodétermination du peuple sahraoui

Lisbonne — Pas moins de 119 organisations ont adressé une lettre au Conseil de sécurité de l'ONU appelant à une "solution rapide" pour l'autodétermination du peuple sahraoui et attirant l'attention des membres du Conseil sur la "situation grave" prévalant au Sahara occidental occupé, a rapporté l'agence de presse sahraouie (SPS).

Les 119 organisations ont rejoint l'initiative lancée par le collectif 'Pour un Sahara Libre' pour "attirer l'attention des membres sur la "situation grave" qui prévaut dans le territoire occupé après la "violation du cessez-le-feu par le Maroc et la reprise de la lutte armée", à la suite de l'agression militaire marocaine du 13 novembre 2020 contre des civils sahraouis à El-Guerguerat.

Dans leur lettre adressée à l'Ambassadeur Dang Dinh Quy, Représentant permanent de la République socialiste du Vietnam, président en exercice du Conseil de sécurité, les signataires "rappellent qu'au fil des décennies, des dizaines de lettres, communications et plaintes ont été envoyées sur la situation des droits des Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental", ajoute SPS.

De même, ils insistent sur le fait que "le droit du peuple sahraoui est clair dans tous les avis, résolutions, déclarations que la Cour internationale de La Haye, les Nations unies, l'Union africaine et la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) ont émis pendant des décennies".

L'appel de ces 119 organisations a été lancé à l'approche de la réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, prévue le 21 avril en cours, sur la situation au Sahara occidental et la Mission des Nations Unies pour la Référendum au Sahara Occidental (MINURSO).

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.