Congo-Brazzaville: Santé - Les jeunes de la ville océane sensibilisés au coronavirus

La première phase de la mise en œuvre du projet de formation et réinsertion des adolescents et filles mères vulnérables à Pointe-Noire, financé par l'Unicef, a démarré le 15 avril simultanément dans toutes les circonscriptions d'action sociale, sous la supervision de son initiatrice, la directrice départementale des Affaires sociales, Corelli Nick Stella Mavoungou.

La première phase du projet a consisté à la sensibilisation et la mobilisation des adolescents et filles mères sur la covid-19 et impacts acssociés ainsi que le soutien éducatif. Ce lancement à donné lieu aux causeries éducatives organisées dans toutes les circonscriptions d'action sociale sous la supervision de la directrice départementale des Affaires sociales de Pointe-Noire.

Ces échanges qui dureront trois jours sont animés par les acteurs sociaux impliqués dans la mobilisation sociale et la sensibilisation à la covid-19. Ceux-ci ont été formés en mars dernier conformément à l'agenda. L'objectif du projet est de former ces jeunes filles et garçons bénéficiaires ou non du projet sur les mesures barrières à travers les exercices pratiques et les simulations, les techniques de lavement des mains, comment se comporter en milieu public, à l'école, dans les transports en commun, le respect de la distanciation et le port convenable du masque.

la formation qui s'est déroulée à Tié-Tié, Loandjili, Ngoyo, Lummumba et Mvou-Mvou a permis aux participants de renforcer leurs connaissances. " Je pensais qu'il n' y avait pas le coronavirus chez nous. Mais, après ces échanges, j'ai compris que la pandemie est là, nous avons l'obligation de nous protéger et protéger les autres" , a indiqué Jessica Thiamas, une apprenante.

De son côté, l'animatrice de la campagne de sensibilisation au coronavirus à MvouMvou, Laure Bandoki, s'est réjouie de cette première journée tres participative. « C'est une sensibilisation aux maladies à coronavirus, nous avons remarqué que beaucoup de personnes ne respecte plus les mesures barrières. Donc nous avons voulu faire une sensibilisation auprès des jeunes en partenariat avec l'Unicef ", a souligné le chef du Projet lutte contre la traite des enfants. Notons que la première étape du projet prendra fin le 19 avril en attendant le lancement de la phase consacrée à la formation et la réinsertion socioéconomique des filles mères.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.