Cameroun: Dématérialisation et simplification des procédures administratives - On boucle par le Centre

Le ministre Joseph LE a achevé sa tournée de sensibilisation des agents publics dans les dix régions mardi à Yaoundé.

Yaoundé pour le grand final de ce marathon. Du Sud à l'Extrême-Nord en passant par l'ensemble des autres régions, le ministre de la Fonction publique et la Réforme administrative (Minfopra) est allé à la rencontre des agents publics. Un seul sujet à l'ordre du jour : dématérialisation et simplification des procédures administratives. Joseph LE a bouclé sa tournée nationale mardi avec les agents de la région du Centre. La séance de travail s'est tenue à Yaoundé en présence du gouverneur, Naseri Paul Bea.

« L'usager est roi ». Tel est le message central de cette tournée. Pour cela, il peut et doit obtenir les informations du service public, où qu'il se trouve. Dans la fonction publique, le processus de dématérialisation au niveau des délégations régionales consiste en trois étapes : la collecte des fiches remplies par les usagers, le relais de l'information par les délégations régionales pour éviter les déplacements et enfin, l'assurance de l'effectivité de la signature des actes sollicités. « Le but de la tournée consistait à présenter les réformes que nous sommes en train d'entreprendre depuis presque trois ans au Minfopra. Elles portent sur la simplification et la dématérialisation des procédures administratives telles que les concours administratifs dont les épreuves sont désormais organisées au niveau des régions », a relevé le ministre Joseph LE.

Ces facilités concernent aussi la réduction des délais pour produire les actes de carrière. Les statistiques présentées par Susan Maforgoum Tankam, sous-directeur de l'accueil, du courrier et de la liaison au Minfopra, révèlent que 4237 actes de carrière ont déjà été notifiés aux usagers dans le pays depuis le début de cette activité en mai 2020. Le Centre est en tête avec 1216 actes. Pour janvier et février 2021, 1011 actes ont été envoyés. Avec le Centre en tête (190), suivi du Nord (177) et de l'Adamaoua (124).

Toutefois, il subsiste quelques difficultés. Entre autres, l'absence d'une ligne budgétaire, ce qui entraîne des lourdeurs administratives ; l'irrégularité des envois des demandes par les délégations régionales ; la non disponibilité de certains actes dans les bordereaux reçus des délégations régionales ; la demande des actes déjà retirés par les usagers. Les échanges avec les délégués régionaux de différents départements ministériels présents à cette rencontre, ont également permis de soulever quelques difficultés du quotidien. Notamment, l'absentéisme chronique des uns et l'oisiveté des autres.

Pour Joseph LE, il ne faut pas hésiter à prendre des sanctions. Quitte à en référer aux gouverneurs de régions. « Comme administrations publiques, nous constituons l'armée pour le développement de notre pays. Nous avons rappelé aux uns et aux autres leurs droits et leurs devoirs. Il ne faut pas qu'ils gagnent un salaire qu'ils ne méritent pas », a martelé Joseph LE. Avant de dire sa satisfaction au terme de cette tournée nationale édifiante.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.