Cameroun: Forêts, aménagement du territoire - Les projets de la Turquie

Au cours d'une visite de courtoisie hier au Minfof et au Minepat, Volkan Isikci, nouvel ambassadeur a dévoilé les grandes lignes de son mandat en terre camerounaise.

Volkan Isikci, ambassadeur de Turquie au Cameroun, nouvellement arrivé dans le pays, a pris contact avec des membres du gouvernement hier. Tour à tour il a rencontré le ministre des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo et le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. A en croire le diplomate turc, il était principalement question d'établir un contact entre ses désormais interlocuteurs. Après, les civilités d'usage, les deux rencontres se sont tenues respectivement à huis clos.

A l'issue des échanges, le diplomate a confié à la presse avoir profité de sa visite pour examiner l'état de la coopération entre son pays et le Cameroun, notamment en ce qui concerne les domaines que ces deux départements ministériels englobent. Avec le Minfof, il a été convenu de mettre un accent, dans les prochains jours, sur des phénomènes tels que la déforestation et la protection de la faune. Pour ce faire, les deux hôtes ont convenu d'entretenir un contact continu.

Pour ce qui est du Minepat, Volkan Isikci compte continuer sur la même lancée, étant donné que la Turquie était déjà présente au Cameroun dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de la construction. « D'autres axes de coopération seront arrêtés de concert avec les autorités du pays pour développer davantage notre présence et aider les Camerounais à bénéficier davantage de leurs ressources naturelles », a-t-il annoncé.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.