Guinée: Dalein Diallo revient sur la corruption et les marchés gré à gré qui caractérisent le régime de Alpha Condé et son clan

Le Président Cellou Dalein Diallo revient sur la corruption et les marchés gré à gré qui caractérisent le régime de Alpha Condé et son clan:

《Lorsqu'on regarde la loi des finances vous avez le sentiment que la région de Kankan absorbe la plus part du budget d'investissement. En 2015 c'était 61% mais les fonds n'étaient pas investis. C'est dans le budget, c'est voté par l'Assemblée Nationale, ils octroient les marchés, on sort l'argent et on se le partage. Exemple : la meilleure illustration de ce bradage, c'est la route Kissidougou-Kankan. Le gouvernement a fait semblant de la faire.

Un contrat de 300 millions d'euros a été conclu avec un ami de Alpha. Le prix du kilomètre, c'est 3 fois plus le prix normal. C'est 1.500 000 euros le kilomètre alors que le coût du kilomètre dans la zone, c'est dans les environs de 500 000 euros à l'époque. Ils facturent le kilomètre à 1 500 000 euros, ils demandent à la banque centrale de faire délivrer une garantie pour l'entreprise, on sort près de 100 millions d'euros, il n'y a pas eu un kilomètre réalisé. Le contrat a été résilié parce qu'on l'avait dénoncé. Ils font attention à ce qu'on dit parce qu'on dit la vérité.

L'argent est sorti, il n'y avait pas de mission de contrôle, il n'a pas de travail, mais dans le budget c'était inscrit 300 millions (d'euros) pour faire la route.

J'avais dit aux jeunes de Kankan qu'il n'y a pas eu un kilomètre de route de plus là-bas en dehors de ce que le Général Lansana Conté a laissé : tous les ponts et toutes les routes qui existent là-bas ont été faits pendant le règne du Général Conté (... ) Depuis 10 ans, ils n'ont pas pu faire un kilomètre dans le réseau interurbain.》

A La Une: Corruption

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.