Cote d'Ivoire: Dren Abidjan1 - Une ONG fait un don de Plus de 13 tonnes de vivres aux cantines scolaires de 24 écoles

Treize mille deux cents trente (13 230) tonnes de vivres dont 11 340 tonnes de riz et 821,74 litres d'huile en protéine (soja texturé) évalué à plus de 6 millions de Fcfa, constituent le don de l'Ong Ivoire Développement durable (Ivoire DD) à 24 cantines scolaires de la Dren Abidjan1.

La cérémonie de remise présidée par Mme Karidia Koné Soukoulé, directeur des cantines scolaires, s'est faite, le 14 avril, à l'Epp Akandjé de l'Iep Bingerville. Ce, en présence des membres de l'Ong donatrice, autorités politiques et administratives ainsi que de plusieurs partenaires de l'Ong Ivoire DD.

« Notre action répond à un besoin réel en milieu scolaire. Il s'agit de contribuer à assurer un repas chaud et équilibré aux enfants du primaire pour couvrir leur besoin énergétique et ainsi favoriser leur maintien à l'école », a indiqué Mawa Coulibaly Bahi, secrétaire générale de Ivoire DD, pour ainsi décliner la raison de ce don.

Selon elle, cette action entre également dans le cadre du soutien de l'ong Ivoire DD aux actions des cantines scolaires de Côte d'Ivoire. « L'Etat à lui seul ne peut pas approvisionner ni alimenter les cantines scolaires. Or, il y a une relation entre l'alimentation scolaires et les résultats. Les enfants sont plus performants, efficaces lorsqu'ils ont un repas chaud par jour à l'école. Les études l'ont prouvé », a-t-elle renchéri.

Et d'émettre un souhait. Celui d'arriver à pérenniser les cantines scolaires. « Il faut que la pérennisation des cantines scolaires passent par une loi nationale qui qui va permettre de faire prendre en charge les cantines scolaires par les conseils régionaux, mairies etc.

Il faut un système de collecte de fonds qui soit institutionnaliser pour faire en sorte que les cantines scolaires soient approvisionner sans que des gens aient à intervenir de façon individuelle », propose Mawa Coulibaly.

M. Dassé Bedel Yazi, représentant du Dren Abidjan1, se félicitant de l'action, a invité chaque citoyen et mutuelles de développement local à s'intéresser et à s'investir dans les dons aux cantines scolaires. « La nécessité de donner à manger aux enfants à l'école est une affaires de tous. Il faut que chacun de nous s'y investisse car l'Etat ne peut pas tout faire. Investir dans un enfant, c'est contribuer au développement de sa nation », a-t-il fait remarquer.

La directrice des cantines scolaires de Côte d'Ivoire, Karidia Koné Soukoulé, s'est félicité de cette énième action de l'ong Ivoire DD qui selon elle, concourt énormément au bien-être des élèves. « Depuis l'année scolaire 2016-2017, ce sont au total 146 cantines scolaires et 21 900 élèves qui ont bénéficié de 78. 704 tonnes de vivres de l'ong Ivoire DD pour une moyenne de 20 jours d'ouverture de la cantine », a-t-elle exposé.

« Au nom des 3600 rationnaires de ce jour et des 21 900 rationnaires de ces dernières années et de la ministre de l'éducation nationale, de l'alphabétisation, nous félicitons et remercions Mme Danielle Dona Fologo, présidente de l'ong Ivoire DD et ses membres et ses partenaires donateurs.

Des indicateurs éducatifs améliorés grâce aux efforts de partenaires

A croire la directrice des cantines scolaires, grâce aux efforts de Ivoire DD, des partenaires techniques et financiers et des donateurs qui viennent en appui au gouvernement, les indicateurs éducatifs se sont améliorés.

Ainsi, dit-elle, le taux d'abandon est passé de 96 à 99%. Celui de rendement scolaire de 63 à 79%, le taux de réussite au certificat d'études primaires et élémentaires (Cepe) de 55 à 82%. La parité fille et garçon de 0,82 à 0,92.

Programme d'alimentation scolaire

Débuté en 1989 avec 277 cantines scolaires en Côte d'Ivoire, a atteint 2021, 5600 écoles primaires publiques avec plus d'un million de rationnaires.

Pour la rentrée scolaires 2020-2021, le programme alimentaire Pam mondial (Pam) a approvisionné 613 écoles à cantines soit 11% dans le cadre du programme McGovern-Dole, « vivres pour l'éducation », financé par le ministère de l'agriculture des Etats-Unis pour permettre à 125 000 élèves de prendre des repas chauds et équilibrés sur 120 jours de fonctionnement de la cantine pour 160 jours d'école dans 7 zones prioritaires, reconnues comme zones d'insécurité alimentaire. Notamment le Bafing, Bagoué, Poro, Tchomlogo, Bounkani et le Gontougo.

Le gouvernement ivoirien a approvisionné 4987 écoles à cantines pour 878511 élèves soit 89% pour 17 jours de fonctionnement sur 120 jours de fonctionnement de la cantine sur 160 jours d'école.

Il y a donc un gap à combler de 103 jours pour atteindre les 120 jours de fonctionnement de la cantine dans les écoles à cantines couvertes par le gouvernement.

A noter que l'Ong Ivoire DD dans son accompagnement à la direction des cantines scolaires, est à sa 5e édition de son action dénommée « cantines du cœur » lancée en 2017.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.