Afrique: Les pays africains devraient continuer avec le vaccin Astra Zeneca, selon l'OMS

L'Agence européenne des médicaments, se prononcant récemment au sujet des cas de caillots sanguins relevés à la sui-te d'une prise du vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, a de-claré que ces caillots devraient être ajoutés aux effets secondai-res rares du vaccin.

L'agence estime toutefois que le rapport bénéfice/risque reste positif et elle n'a pas identifié de facteur de risque spécifique. Les cas de caillots sanguins ont porté un coup dur aux efforts mondiaux pour mettre fin à la pandémie, car le vaccin d'AstraZeneca - facile à stocker et relativement bon marché - a été un pilier des programmes de vaccination dans plus de 100 pays. Dr. Matshidiso Moeti, le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Afrique, donne des détails sur l'uti-lisation du vaccin sur le continent.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X