Afrique de l'Ouest: Abdoulaye Diop, nouveau patron de la commission de l'UEMOA

L'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) change de patron. Le Nigérien Abdallah Bouréima, au terme d'un seul mandat de quatre ans, cède la présidence au Sénégalais Abdoulaye Diop.

La nomination de Mr. Diop a été actée par le chef de l'Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, président en exercice de l'UEMOA. Elle fait suite aux recommandations de la 22e session ordinaire tenue par visioconférence le 25 mars 2021.

Les chefs d'Etat de ces pays ouest-africains qui partagent le CFA comme monnaie commune, ont "décidé de confier la présidence de la Commission de l'UEMOA au candidat proposé par la République du Sénégal". La nomination des membres de la Commission, sur proposition des chefs d'Etat et de gouvernement, interviendra "au plus tard le 1er mai 2021", a indiqué le sortant Abdallah Bouréima qui ne va donc pas rempiler.

Son successeur, Abdoulaye Diop, a occupé le poste de ministre du budget de son pays d'avril 2000 à mai 2001 dans le premier gouvernement de l'ancien président Abdoulaye Wade. Ce haut fonctionnaire était, jusqu'à sa nomination a l'UEMOA, ministre-conseiller du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall.

La nomination de Mr. Diop marque le retour du Sénégal à la tête de cette commission après l'avoir perdue il y a quatre ans. L'ancien Premier ministre de ce pays, Cheikh Adjibou Soumaré, avait dirigé la commission de l'UEMOA de 2011 à 2017.

Les pays de l'UEMOA sont engagés dans un débat sur la réforme du franc CFA après une levée de boucliers d'activistes dans plusieurs pays africains qui dénoncent "le caractère néocolonial" de cette monnaie que partagent d'anciennes colonies françaises.

En décembre 2019, le président français Emmanuel Macron et son homologue ivoirien Alassane Ouattara avaient annoncé que le CFA serait remplacé par une monnaie ouest-africaine, l'ECO.

Mais des chefs d'Etat de la CEDEAO, dont les pays qui n'utilisent pas le CFA comme le Nigeria, avaient critiqué cette annonce, estimant qu'elle mettait en cause le projet de monnaie régionale commune.

Plus de: VOA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.