Madagascar: Région Diana - Les formes graves en flèche

La pandémie de coronavirus continue de circuler et se renforce dans la région Diana. Hormis la ville d'Antsiranana, les quatre districts et la préfecture de Nosy Be sont tous touchés par la pandémie de Covid-19. La situation reste toujours alarmante car le nombre des personnes atteintes de la maladie ne cesse d'accroître.

À l'heure actuelle, cent quatre vingt neuf patients sont en cours de traitement, dont cent cinquante-cinq à Antsiranana-I, onze à Antsiranana-II, cinq à Ambilobe, quinze à Ambanja et trois à Nosy Be.

Selon les statistiques fournies par la direction régionale de la Santé publique, dix-sept malades ont succombé au coronavirus depuis le 1er avril. Bref, il n'y a pas un jour sans qu'on entende l'annonce d'un décès dans la capitale du Nord. Ce qui a classé la région Diana en deuxième position après Analamanga, en matière de contamination.

Dans le même laps de temps, les autorités recensent une dizaine de nouvelles contaminations au quotidien. D'après le rapport de la direction régionale de la Santé, on indique durant les deux dernières semaines, un léger recul du nombre de nouveaux cas. Néanmoins, le nombre de malades souffrant de formes graves monte en flèche, augmentant progressivement les hôpitaux réquisitionnés pour la prise en charge des patients. La Dr Lethiia Lydia Yasmine, directeur régional de la Santé publique de Diana a expliqué cette situation par la négligence des patients pour ne citer que les rassemblements, le relâchement dans l'application des gestes barrières...

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.