Madagascar: Education - Les dates d'examen dépendent de la situation

L'évolution de la Covid-19 contraint le ministère de tutelle à repousser la reprise des cours prévue la semaine prochaine. Les dates d'examens seront également fixées en fonction de la situation sanitaire.

La rentrée et les examens officiels semblent être hypothéqués par la situation dans le pays. Le ministère de l'Éducation nationale a annoncé que la fixation des dates d'examens dépend de l'évolution de la situation sanitaire dans le pays. Les dates du CEPE ont été annoncées pour le 6 juillet, celles du BEPC sont prévues se dérouler du 19 juillet au 23 juillet.

Parallèlement à cela, la décision sur la reprise des cours a été prise en conseil des ministres mercredi dernier. Ainsi, quinze jours de vacances supplémentaires ont été accordés aux élèves et aux étudiants dans toute la Grande île vu le contexte sanitaire actuel. « Les vacances de Pâques sont prolongées pour tous les élèves des établissements scolaires de la Grande île », explique Andriamiakatsilavo Raoniherijaona, directeur général chargé de la pédagogie au ministère de l'Éducation.

Ce prolongement se fera dans les quinze jours qui suivent, à partir du 19 avril. Cette décision a été prise face à la hausse des cas de coronavirus et la réduction des risques pour les élèves, les personnels enseignant et administratif des établissements scolaires. Dans un souci de protection des élèves, les cours ne reprendront qu'à partir du 3 mai, selon encore les explications.

Révisions à domicile

Pour les écoles privées qui ont incontestablement réclamé la reprise de l'enseignement à partir de la semaine prochaine, des devoirs à la maison seront à récupérer pour garder la concentration des élèves. « L'apprentissage et les révisions ne s'arrêtent pas malgré la situation sanitaire. Nous laissons le soin des révisions des leçons à tous les parents. Nous essayons juste de distribuer des devoirs de maison. Ils seront à récupérer au niveau de notre école. Les devoirs seront à retourner auprès des enseignants. Et ce afin que les élèves soient toujours prêts dès que les cours reprendront à partir du 3 mai prochain », explique un directeur d'une école privée de la capitale.

Au niveau des établissements publics, les livrets d'apprentissage, tels qu'ils sont mentionnés dans le protocole sanitaire après Covid-19, seront employés par les enseignants. À la suite de cette décision, des enseignants de classe d'examens ont décidé d'organiser des cours à domicile pour ceux dans le besoin. « Tous les parents peuvent me contacter si leur enfant a besoin d'accompagnement durant cette période de prolongation. Je suis particulièrement les élèves qui ont besoin d'appui », indique un enseignant de classe d'examens.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.