Madagascar: Fièvre de la vallée du rift - Le département de l'Élevage prend des dispositions

Face à la poussée de la fièvre de la vallée du Rift qui tue le bétail, le directeur général de l'Élevage fait savoir que des efforts sont déployés pour repousser la maladie.

Quatre régions. Le virus atteint actuellement quatre régions. « De nouveaux cas de maladie de la fièvre de la vallée du Rift ont été détectés dans la région Atsinanana, outre les régions déjà signalées comme Atsimo Andrefana, Vatovavy Fitovinany et Diana. On nous rapporte dix-neuf cas et six décès répertoriés pour cette nouvelle région infectée » détaille le directeur général de l'Élevage, au ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche, Tsiry Andriamahatola Lezoma. Le bilan général fait état de 1934 cas confirmés dont 70% enregistrés dans la région Vatovavy Fitovinany.

Selon les précisions du DG de l'Élevage toujours, ce t te région du sud-est compte 1131 cas dont 600 décès déplorés. La zoonose a été particulièrement présente à Mananjary, Nosy Varika et Manakara. Le premier cas de maladie pouvant tuer le bétail tel que les zébus et les caprins a été détecté a Ankazoabo Sud, région Atsimo Andrefana vers la fin du mois de février. Près de six cents cas sont signalés dans cette région et dix-huit décès sont rapportés. Le virus n'a pas encore tué dans la région Diana jusqu'ici bien qu'on y compte près de deux cents cas.

Vaccins

Des avortements inexpliqués, de la fièvre et la mort subite sont entre autres les symptômes de cette maladie, qui a déjà fait des ravages dans le pays, il y a dix ans. « Des dispositions sont prises par le ministère de l'Élevage comme la restriction des mouvements des ruminants en dehors des districts contaminés, la sensibilisation des éleveurs, le traitement des animaux malades et la gestion des cadavres et des produits d'avortement » assure le DG de l'Élevage.

Il a également souligné hier lors d'une conférence de presse que des médicaments comme les antiparasites, les vitamines et les fortifiants sont déjà acheminés dans ces quatre régions. « Des vaccins pour prévenir la recrudescence de la fièvre chez le bétail et les ruminants sont disponibles et une campagne gratuite de vaccination sera menée pour faire face à l'urgence » continue-t-il. La santé des animaux est suivie par des vétérinaires et des inspections des viandes se tiennent en parallèle. Il a été rappelé que le virus peut se transmettre à l'homme par l'ingestion de viande ou de lait cru provenant d'animaux infectés. Le virus se transmet aussi par la piqûre des moustiques ou par le contact avec le sang d'animaux malades.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.