Gabon: Le rôle des peuples autochtones dans la réalisation de l'Objectif de développement durable 16

Dr. Franck Elmer Essono Edoh a été l'invité au Dialogue Régional Africain de l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones. Ce rendez-vous du donner et du recevoir portait sur « Paix, justice et instituions efficaces : le rôle des peuples autochtones dans la réalisation de l'Objectif de développement durable 16 ».

En préparation de la Session de 2021, l'Instance permanente a mené des dialogues virtuels informels avec les peuples autochtones, les représentants des Etats membres, les agences partenaires des Nations Unies et d'autres parties prenantes concernées afin de discuter des questions pertinentes des peuples autochtones dans les pays de la région et d'identifier comment affiner l'objectif et l'impact de l'analyse et des recommandations de l'Instance permanente.

Sous le thème spécial « Paix, justice et instituions efficaces : le rôle des peuples autochtones dans la réalisation de l'Objectif de développement durable 16 », la Session 2021 de l'Instance permanente s'est tenue dans chaque Etat membre du 14 au 15 avril 2021 et c'est en cela que le Réseau des Populations Autochtones et Locales du Gabon (REPALEG) s'est composé de sept (7) experts pour le compte du Gabon, dont un de la COMIFAC (Commission des Forêts d'Afrique Centrale), trois (3) du REPALEG, deux (2) de l'Association Gabonaise d'Assistance de la Femme Indigène (AGAFI) et un de l'Institut de Formation et de Tutorat GIVEN BACK, dont le Dr. Franck Elmer ESSONO EDOH est consultant en projets de développements du REPALEG et de l'AGAFI.

Aussi, cette session 2021 de l'Instance de permanence s'est tenue du 14 au 15 avril (de 14 heures à 16 heures sur la plateforme en ligne ZOOM) avec pour thèmes suivants : (i) Covid-19 et peuples autochtones : impact et rétablissement ; (ii) Situation des droits de l'homme des peuples autochtones en Afrique ; (iii) Environnement : impact sur les peuples autochtones africains et perspectives pour trois (3) COP 2021 (CCNUCC, CNUCD et CNULCD) et (iv) Session 2021 de l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones.

Ainsi, le dialogue régional africain a été organisé en quatre (4) sessions d'une heure. Chaque session comprenait une introduction par les membres de l'Instance permanente, des présentations d'experts de la région, suivies d'un dialogue interactif entre les participants inscrits. Outre les peuples autochtones, les Etats, les agences des Nations Unies, les institutions financières, les institutions régionales et nationales des droits de l'homme, les ONG et les universités ont effectivement pris part à cette conférence internationale.

Ainsi, après deux (2) jours de dialogue régional africain, la session 2021 de l'Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones a tenu toutes ses promesses. En effet, les objectifs de préparation à cette assise internationale a permis de concrétiser les points suivants :

- D'offrir un espace de dialogue entre les peuples autochtones, les Etats membres, le système des Nations Unies et les parties prenantes concernées avec les membres de l'Instance permanente ;

- D'identifier les principaux défis et lacunes en matière de politique et de pratique dans la région en tant que contribution à la session annuelle d'Avril 2021 de l'Instance permanente ;

- D'identifier les mesures stratégiques pour promouvoir la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.