Maroc: Couverture sociale - Le réseau des médecins marocains du monde salue un Geste Royal de haute portée humaniste

Bruxelles — L'ONG C3M basée à Bruxelles, qui regroupe plus de 500 compétences médicales des Marocains du monde, a salué, vendredi, l'initiative de SM le Roi Mohammed VI de généraliser la protection sociale.

«La vision éclairée de Sa Majesté Le Roi, pour l'inclusion de toutes les couches sociales du Royaume, s'est traduite par des actions fortes et de grande envergure, tant sur le plan économique que social», affirme le président de l'ONG, docteur Samir Kaddar dans un communiqué.

Force est de constater que le Maroc a connu un développement humain sans précédent ces dernières années. Le lancement du projet de la généralisation de la couverture sociale, sous la présidence effective de Sa Majesté, constitue la pierre angulaire de cette stratégie, souligne docteur Kaddar, notant que ce geste royal témoigne de l'omniprésence de la dimension humaine, sociale et sanitaire au centre des préoccupations du Souverain.

«Notre organisation C3M, Réseau International des Compétences Médicales marocaines du Monde, a suivi avec une grande attention cet événement majeur qui permettra aux plus démunis d'accéder aux systèmes de soin et, de fait, de recouvrer leur dignité. Il permettra également d'éradiquer la souffrance liée aux maladies non traitées faute de moyens », relève-t-il.

«Nous nous réjouissons aussi de cette généralisation car elle permettra inévitablement le développement du réseau médical jusque dans les zones les plus reculées », se félicite docteur Kaddar.

«Désacralisant ainsi l'hégémonie des grands centres médicaux en faveur de l'émergence et du développement d'unités régionales et provinciales, elle consolidera la démocratisation d'une médecine de proximité au service de tout un chacun, évitant des mouvements de grandes distances des populations en quête de soin », estime le président de C3M.

La généralisation de la couverture sociale augmentera aussi l'afflux des patients dans les structures médicales et se traduira indéniablement par un besoin du renforcement des réseaux actuels public et privé, a-t-il expliqué, notant que la multiplication des patients mettra en exergue des pathologies jusque-là délaissées car le traitement était soit coûteux et inaccessible pour une grande partie de la population, soit le nombre de patients n'incitait pas les professionnels à investir dans le matériel et les compétences adéquats pour leurs traitements.

Par conséquent, a poursuivi docteur Kaddar, des investissements aussi bien quantitatifs que qualitatifs seront certainement opérés à court et moyen termes permettant à la médecine marocaine d'atteindre des niveaux de spécialisation plus pointus.

La généralisation de la couverture sociale permettra enfin de mener des campagnes, systématiques et récurrentes, de dépistage, auprès de l'ensemble de la population, de maladies dont la curabilité nécessite un diagnostic et un traitement précoces, a-t-il indiqué.

Et de conclure que «le réseau C3M réitère son adhésion à ce grand projet royal et confirme sa volonté d'apporter une assistance technique et médicale aux partenaires le désirant ».

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.