Maroc: Sur les rails, la généralisation de la protection sociale rime avec l'effort d'investissement

Rabat — A forte charge symbolique en ces temps de pandémie et son cortège d'incertitudes, le chantier de généralisation de la protection sociale est la déclinaison d'une vision Royale perspicace pour le développement social et humain.

La portée stratégique de ce méga-projet, dont la mise en œuvre a été lancée mercredi par SM le Roi Mohammed VI, montre encore une fois l'intérêt bienveillant que porte le Souverain à la santé du citoyen, mais aussi au renforcement des capacités du système de santé en luttant contre le manque d'effectifs, pourtant indispensables pour mener à bien la réforme.

C'est dans cette perspective que le secteur de la santé en général et la pratique de la médecine en particulier, ô combien névralgiques dans un contexte de crise sanitaire, seront ouverts aux compétences étrangères et établissements internationaux de santé, plus que jamais incités à travailler et investir au Maroc.

Il s'agit d'une démarche saluée par les experts nationaux et internationaux, qui y voient un nouveau signal d'ouverture du Maroc et un jalon supplémentaire qui conforte le Royaume dans ses choix de développement.

"Tout ce qui ouvre le Maroc aux connaissances internationales et à la concurrence internationale est une démarche qui est saine," indique Uri Dadush, expert en politique économique et Senior Fellow du Policy Center for the New South (PCNS),.

"Il est rassurant de voir que le Maroc continuer à être dédié à une politique d'ouverture et d'apprendre le plus possible des meilleures pratiques" à l'international, a-t-il ajouté.

De surcroît et toujours en droite ligne de l'amorce de cette ouverture aux compétences étrangères et à l'investissement étranger, la dynamique de développement devra s'articuler autour de la promotion des secteurs sociaux et la capitalisation sur les expériences réussies conformément aux Hautes orientations Royales.

"Notre souci a toujours été que la dynamique de développement économique soit articulée à la promotion du secteur social, à l'amélioration des conditions de vie des citoyens", avait affirmé SM le Roi dans son discours à l'occasion de l'ouverture de la session parlementaire 2020.

De cette ouverture se dégage moult objectifs, dont celui de relever un ensemble de défis qui concernent en particulier le faible taux d'encadrement médical, l'important déficit en ressources humaines et leur répartition géographique inégale, comme l'a bien souligné le ministre de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, Mohamed Benchaaboun, dans une allocution devant le Souverain.

A cet effet, des mesures d'accompagnement seront adoptées et auront pour but d'intensifier les programmes de formation et la consolidation des compétences médicales des professionnels de la santé afin qu'ils puissent répondre à la demande, qui augmentera à un rythme rapide avec la mise en œuvre de ce grand chantier sociétal.

De l'avis du juriste espagnol Miguel Angel Puyol, ce grand projet social est une nouvelle consécration de la politique sociale du Royaume ainsi qu'un vecteur de développement durable au service de la stabilité sociale des travailleurs et de leur droit à un emploi décent, une dynamique qui aura des effets bénéfiques sur les performances économiques du pays.

Les réalisations du Maroc sur le front social, a-t-il estimé, doivent être reconnues et saluées, tant le le Royaume a réussi en un temps record à mettre en place un système de protection sociale qui n'a rien à envier aux grandes nations du monde.

Pour garantir une mise en œuvre efficace de ce chantier, l'académicien et acteur associatif, Larbi Imad suggère l'adhésion des professionnels et partenaires sociaux et économiques, l'élargissement du domaine de réhabilitation des hôpitaux et des centres de santé afin qu'ils puissent accueillir un nombre supplémentaire de bénéficiaires de la couverture médicale, outre l'organisation régulière de campagnes de sensibilisation pour faire connaitre ce grand chantier historique.

Le lancement de la mise en œuvre de ce chantier ô combien profitable aux catégories sociales démunies aura donc été l'esquisse d'une étape révélatrice de la nouvelle voie de consécration de la justice sociale et de la préservation de la dignité des citoyens.

Il étale également au grand jour la consécration des nobles valeurs de solidarité, d'entraide et de partage dont se distingue avantageusement la société marocaine.

Autant dire qu'une mise en œuvre optimale de ce chantier devra hisser la cadence du développement humain avec des effets directs et tangibles en termes d'amélioration des conditions de vie des citoyens et de préservation de la dignité de tous les Marocains.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.