Gabon: Haut-Ogooué/ Sébé et Bayi-Brikolo - 500 patients bénéficient des soins médicaux

Près de 500 patients bénéficient des soins médicaux et des kits de médicaments gratuits. Les villages Bouma, Moyol et Obori sont les bénéficiaires de cette Caravane médicale. Une caravane médicale, conduite par Dr Carine Avomo Nguema Epse Ombagha.

Elle est allée le vendredi 9 avril dernier, offrir des soins médicaux et des kits complets de médicaments de base gratuits aux populations des villages Bouma et Moyol sur l'axe Lékala, un des cinq cantons que compte le département de la Sébé Brikolo, ainsi qu'au village Obori pour le compte du département de la Bayi Brikolo, dans le Haut-Ogooué, au Sud-est du Gabon.

Cette action de Max Samuel Oboumadjogo, Conseiller Spécial du Président de la République, a été diligentée par le Coordonnateur Général des Affaires Présidentielles, Noureddine Bongo Valentin, dans le but de s'arrimer à la vision du Chef de l'Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba. Le Président de la République qui n'a de cesse de prôner les valeurs d'entraide et de partage.

Cette première caravane médicale a connu une forte adhésion des populations, soit un total de quatre cent soixante-douze (472) patients qui ont reçu, de l'équipe médicale, en plus des soins donnés, plusieurs kits de médicaments gratuits. Notamment, des antis palustres, des antis diarrhéiques, des antibiotiques, des antis hémorroïdes, des antis reflux, des antis hypertenseurs, des antis histaminiques, des antis spasmodiques, etc. Outre ces produits pharmaceutiques, certains patients, atteint de diabète, se sont vus octroyer des glucomètres pour leur permettre de vérifier eux-mêmes leur glycémie.

A l'entame de la caravane, l'équipe du Dr Avomo Nguema Epse Ombagha a posé ses cartons au village Bouma où l'attendait une foule de près de cent patients. Tout ceci , dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement. Ici, plusieurs consultations ont eu lieu. Ce sont particulièrement les populations vieillissantes qui ont été le plus reçues par l'équipe médicale composée de quatre médecins généralistes, d'une infirmière assistante et d'une sage-femme.

La caravane qui s'est poursuivie, les jours d'après, dans les villages Moyol et Obori, a vu plusieurs familles, avec une forte concentration d'enfants, recevoir des soins appropriés pour des pathologies divers, allant du paludisme aux problèmes liés aux parasites. On notera également plusieurs cas de femmes enceintes dont une, arrivée pour des raisons de fièvre persistante, sera finalement déclarée en début de contractions.

Tout comme cette jeune fille qui a écouté, pour la première fois, les battements du cœur de son futur enfant. « Je suis très content de cette consultation. Car, le médecin qui m'a reçu m'a bien traité. Il m'a permis d'écouter les battements du cœur de mon bébé. Je ne pensais pas que cela était possible en dehors d'un hôpital. C'est pourquoi, je dis un grand merci au Chef de l'Etat et à mon grand frère Max Samuel pour cette belle initiative », a confié, avec grand enthousiasme, Fernande Assangui du village Moyol.

Ce même sentiment de satisfaction a été partagé par le reste des populations locales venues massivement prendre part à ces consultations gratuites, ainsi que par tous les responsables administratives de ces trois bourgades.

« Notre hôpital est fermé depuis près de dix ans. Quand les médecins viennent nous consulter sur place, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne peut être que ravi. J'adresse donc au Coordinateur Général des Affaires présidentielles un message de vive félicitation, lui qui, suite aux nombreuses sollicitations que nous lui avons adressées, nous a finalement envoyé son émissaire, fils de la contré, soulager nos maux », a laissé entendre le Chef de regroupement Bouma, Médard Lékélé.

Pour Max Samuel Oboumadjogo, cette initiative est un énième élan d'altruisme du Coordinateur Général des Affaires Présidentielles qui ne ménage aucun effort pour voler au secours de ses compatriotes à travers le pays. « Cette caravane est née de nombreuses sollicitations des populations à l'endroit du Coordinateur Général des Affaires Présidentielles. Je ne suis que la personne qu'il a bien voulu mandater pour la conduire. Et parce que ladite caravane est essentiellement tournée vers les populations, Je ne saurais parler de ma propre satisfaction sans tenir compte du sentiment des populations. C'est pourquoi, il nous faut regarder le nombre de personnes ayant adhéré au concept et qui ont été pris en charge, sans oublier les innombrables sollicitations qui nous sont parvenues des villages environnants », a modestement affirmé Max Samuel Oboumadjogo.

C'est dans cet élan, que les populations visitées par la caravane ont souhaité la pérennisation de cette initiative, pour des villages en meilleur santé.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.