Afrique: Covid-19 - L'initiative Covax à la recherche de financement pour plus de vaccins

Pour aider les pays les plus pauvres à accéder aux vaccins contre le coronavirus, le programme Covax a besoin d'argent. Il vient de lancer une campagne pour collecter deux milliards de dollars supplémentaires, afin de pouvoir réserver des doses supplémentaires.

C'est une initiative soutenue par Washington. Les États-Unis ont en effet co-organisé l'événement des donateurs de ce jeudi 15 avril. Une journée qui s'est conclue par la collecte de 400 millions de dollars, soit 20% de la somme recherchée.

D'ici la fin de l'année, le programme Covax prévoit de distribuer une quantité de doses pouvant couvrir la vaccination de 27% de la population dans les 92 pays à faibles revenus qui ont besoin du coup de pouce de la solidarité internationale. Selon le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, « les gens devraient pouvoir avoir accès à des vaccins contre le Covid-19 rigoureusement testés, sûrs et efficaces, partout dans le monde ».

Le dispositif Covax a déjà obtenu 2,5 milliards de doses et a besoin d'un milliard de doses supplémentaires, selon Seth Berkley, le directeur du Gavi, qui codirige Covax aux côtés notamment de l'Organisation mondiale de la santé.

I would like to thank our co-hosts @JMDBarroso, @USAID & @StateDept @SecBlinken as well as all the speakers, partners and donors for their tremendous support at today's launch of the @Gavi #COVAX AMC Investment Opportunity! https://t.co/bEFQufW6yY

- Seth Berkley (@GaviSeth) April 15, 2021

Le programme a déjà distribué 38 millions de doses, dont la première cargaison a été livrée le 24 février dernier au Ghana. Du côté des donateurs, le Japon accueillera en juin prochain un sommet de financement de Covax axé sur les 92 pays.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.