Afrique de l'Ouest: Zone UEMOA - Le déficit budgétaire s'est fortement dégradé en 2020

La Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) révèle que déficit budgétaire de l'Uemoa, base engagements dons compris, s'est fortement dégradé pour représenter 5,7% du Produit intérieur brut (Pib) en 2020. Elle note également dans son rapport sur la politique monétaire dans l'Umoa 4e trimestre 2020 que les recettes budgétaires et dons sont en légère hausse de 4,1% par rapport à l'année précédente.

Le déficit budgétaire de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), base engagements dons compris, s'est fortement dégradé, pour se chiffrer à 5.220,5 milliards ou 5,7% du Produit intérieur brut (Pib) en 2020. Selon la Bceao cette situation remet en cause les efforts entrepris antérieurement par les Etats pour ramener le déficit dans la norme communautaire de 3,0% au maximum.

Dans son rapport sur la politique monétaire dans l'Umoa 4e trimestre 2020, la Banque centrale indique que les recettes budgétaires et dons sont ressortis à 16.131,7 milliards de francs Cfa en 2020, en légère hausse de 629,0 milliards de francs Cfa ou 4,1% par rapport à l'année précédente.

L'institution souligne, dans cette lancée, que cette progression provient essentiellement des dons qui ont enregistré un accroissement de 956,4 milliards de francs Cfa ou 60,4%, dont l'impact a été atténué par le recul des recettes budgétaires de 327,4 milliards de francs Cfa ou 2,4%.

A l'en croire, l'accroissement des dons provient principalement des appuis extérieurs des partenaires techniques et financiers reçus par les Etats membres de l'Uemoa dans le cadre de la riposte contre la pandémie de la Covid-19. Quant à la baisse des recettes budgétaires, la Banque centrale souligne qu'elle est essentiellement imputable à la diminution des ressources collectées par les Etats, du fait notamment du reflux de l'activité économique.

A La Une: Afrique de l'Ouest

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.