Sénégal: Bataille rangée suivie de mort d'homme à l'Ucad - L'Assemblée de l'université suspend les amicales et prône la fermeture du campus social

Suite à la violence notée au niveau du campus dans la nuit du jeudi 25 au 26 mars, le Conseil restreint de l'Assemblée de l'Université Cheikh Anta Diop(UCAD) de Dakar s'est réuni avant-hier, mercredi 14 avril 2021, pour statuer sur la bataille rangée entre deux associations (Kenkendo et Ndef Leng) ayant occasionné la mort d'Ismaïla Dièmé. Ce dernier précise que le défunt n'était plus inscrit à l'université, avant d'inviter le Directeur du Coud à fermer totalement le campus social le temps de trouver une nouvelle forme de gestion.

Le Conseil a pris la décision de suspendre toutes les Amicales jusqu"à nouvel ordre et de mettre en place une commission chargée de réfléchir sur le statut des amicales. Le Conseil restreint de l'Assemblée de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar(Ucad) demande la fermeture du campus social. La décision a été prise en réunion avant-hier, mercredi 14 avril 2021, en visioconférence sous la présidence du Recteur, le Professeur Ahmadou Aly Mbaye. L'ordre du jour était relatif, sans surprise, à la violence notée au niveau du campus social dans la nuit du jeudi 25 au 26 mars 2021 imputable à deux associations (Kekendo et Ndef Leng) le dimanche 11 avril 2021.

La bataille rangée entre deux mouvements rivaux, Kenkendo et Ndef Leng, a conduit à la mort d'un ancien étudiant, Ismaïla Gaoussou Dièmé des suites de ses blessures. Lors de cette réunion, le Conseil restreint, à l'unanimité, constate que le défunt n'était plus inscrit à l'université depuis 2015. Egalement, il constate avec regret la présence au sein du campus social d'individus n'ayant aucun lien avec l'université.

Partageant l'indignation de la communauté universitaire, le Conseil dit condamner fermement ce phénomène récurrent de violence au niveau du campus social. Pour ce, le Conseil invite le Directeur du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar(Coud) à procéder à la fermeture totale du campus social jusqu'à la mise en place d'un nouveau système de gestion de la codification et suspend ainsi toutes les amicales des étudiants jusqu'à nouvel ordre.

Par la suite, le Conseil restreint met en place une commission chargée de réfléchir sur le statut des amicales des étudiants et de proposer un règlement intérieur. Et enfin, le Conseil a réaffirmé sa ferme volonté de promouvoir la paix et la stabilité au sein de l'université et de traduire en conseil de discipline tout étudiant responsable d'acte de violence.

LE COUD «REFUSE» LA FERMETURE DU CAMPUS

Dans la foulée de la sortie de l'Assemblée de l'Université, la direction du Coud s'est inscrite en faux contre la décision de fermer le campus social. Dans un communiqué en date d'hier, jeudi, le directeur du Coud Maguette Sène et cie relèvent que « Suite aux derniers évènements survenus dans le campus social de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le Conseil d'administration du Coud, présidé par le Recteur Amadou Aly Mbaye, s'est réuni hier, jeudi, par visioconférence. Cette rencontre a été l'occasion pour les membres du Conseil d'administration de prendre connaissance des décisions prises par le Conseil restreint de l'Assemblée de l'Université lors de sa réunion du 14 avril ».

Et d'asséner : « Sur l'invite du Conseil restreint de l'Assemblée de l'Université Cheikh Anta Diop, à procéder à la fermeture du campus social, le Conseil d'administration du Coud a retenu, après analyse, qu'il n'est pas compétent pour prendre une telle décision ». Par conséquent, font savoir Maguette Sène et cie, « la proposition de fermer le campus social n'a pas été retenue ». N'empêche, la direction du Coud a tenu à « réitérer son engagement et sa détermination à ne ménager aucun effort pour la préservation de la paix sociale dans les campus sous son ressort ».

LE COLLECTIF DES AMICALES DIT NON

Le Collectif des amicales de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar n'a pas attendu longtemps pour répondre aux mesures prises par le Conseil restreint de l'université. Dans un communiqué transmis à la presse, les étudiants rejettent toutes ces décisions et annoncent un certain nombre d'exigences : « le collectif récuse et réfute toutes les velléités de fermeture du campus social », lit-on dans le communiqué. En ordre de bataille, les étudiants disent rejeter « toutes les tentatives de suspension des amicales qui sont des entités et derniers remparts contre les dérives de cette administration universitaire déboussolée et sans expérience, pestent les représentants des étudiants. Et enfin, le collectif « exige la publication des listes des sélectionnés en master 1 et le paiement des arriérés des bourses de tous les niveaux ainsi que les retards et les omissions », révèle le communiqué. Déterminés à aller jusqu'au bout, l'amicale des étudiants de l'Ucad, prend à témoin le peuple Sénégalais, l'opinion internationale ainsi que les organes de défense des droits humains.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.