Maroc: Protection sociale généralisée - Un « plan audacieux » visant à étendre les bénéfices à la majorité de la population

Buenos Aires — SM le Roi Mohammed VI a décidé d'étendre les bénéfices de la protection sociale à la majorité de la population marocaine avec un « plan audacieux », qui nécessitera un investissement annuel de 5,7 milliards de dollars sur les quatre prochaines années, écrit l'Agence de presse argentine « Alternative presse Agency ».

Il s'agit d'un « plan révolutionnaire de justice sociale » qui élargit les droits et les prestations sociales et sanitaires à la population marocaine, ajoute la même source.

« De cette manière, ajoute l'agence argentine, le Souverain favorise une répartition plus équitable des bénéfices économiques à l'ensemble de la population, en offrant des conditions de vie plus justes et plus humaines pour les Marocains ».

Le plan vise à étendre « progressivement les prestations de l'assurance maladie, des allocations familiales, de la retraite et des indemnités pour perte d'emploi » à des secteurs importants de la population qui en étaient exclus jusqu'à présent, note l'agence.

L'objectif de la réforme lancée par SM le Roi, est « d'augmenter substantiellement l'impact direct de la protection sociale sur la population afin de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, augmenter le pouvoir d'achat des familles, protéger les secteurs les plus vulnérables des risques de maladie, de vieillesse et de perte d'emploi, en particulier en ces temps où la pandémie affecte l'économie de tous les pays ».

L'agence argentine détaille les étapes de déploiement du programme de généralisation de la protection sociale avec d'abord la généralisation de l'Assurance Médicale Obligatoire à 22 millions de personnes d'ici fin 2022, ensuite des allocations familiales (entre 2023 et 2024), l'élargissement en 2025 de la base des bénéficiaires du système de retraite et enfin l'institution d'une indemnité pour perte d'emploi.

Le média argentin note, par ailleurs, que la mise en place d'une couverture médicale généralisée suppose l'existence de services de santé plus nombreux et de meilleure qualité, soulignant que de cette manière « le plan de réforme lancé par SM le Roi Mohammed VI fournit, d'une part, des stimulus pour former et spécialiser les personnels de santé marocains, mais aussi l'ouverture de la pratique de la médecine aux compétences étrangères, l'encouragement des institutions internationales de santé à travailler et à investir au Maroc.

Cette mesure constitue un « engagement clair pour l'ouverture et l'insertion du Maroc dans le monde », estime l'agence qui qualifie cette décision de « révolutionnaire et innovante ».

Cette réforme globale du système de protection sociale est une « mesure sans précédent en Afrique » qui ne manquera pas d'améliorera considérablement la vie de millions de Marocains, faisant du Royaume un « précurseur de la justice sociale sur le continent africain ».

Mercredi, le Souverain avait présidé la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes.

Ce chantier Royal, qui bénéficiera dans un premier temps, entre autres, aux agriculteurs, aux artisans et aux commerçants, devra s'étendre, dans un second temps, à d'autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.