Afrique: Lutte contre la faim et les changements climatiques - La Fida et la Bid engagent un montant de 500 millions de dollars Us pour les populations rurales pauvres

Le Fonds international de développement agricole (Fida) et le Groupe de la Banque islamique de développement (Bid) unissent leurs forces pour lutter contre l'aggravation de la faim et les effets dévastateurs des changements climatiques dans certains des pays les plus vulnérables de la planète et, à cette fin, ont conclu le 14 avril dernier, un accord de coopération et de cofinancement de 500 millions d'USD.

Selon un communiqué de presse, cet accord, signé par le président du Fida, Gilbert F. Houngbo, et par le président de la Bid, Bandar Hajjar, renforcera la collaboration qui existe depuis 40 ans entre les deux institutions, au service des communautés rurales les plus pauvres du monde.

«Le Fida et la Bid, qui ont fixé une cible de cofinancement de 500 millions d'USD (250 millions d'USD pour chaque institution), financeront conjointement, avec leurs propres ressources, des projets prioritaires dans certains des 57 États membres communs aux deux institutions au cours des cinq années à venir », renseigne le communiqué de presse.

« Le Fida et la Bid collaborent de longue date », a fait remarquer Gilbert F. Houngbo. « Les deux organismes s'emploient à améliorer les conditions de vie des populations les plus vulnérables de la planète et à mettre fin à la pauvreté. Cet accord nous permettra d'accroître l'impact de notre action dans des domaines d'intérêt commun, comme l'amélioration de l'accès aux marchés et aux services financiers ruraux, l'accroissement de la résilience face aux changements climatiques et le recours aux technologies et à l'innovation pour optimiser les résultats. »,a-t-il ajouté.

« Le partenariat que nous signons aujourd'hui nous permettra d'élaborer de concert des programmes de financement et d'investissement visant à relever de tels défis, et d'aider les pays membres à exploiter les nouvelles possibilités offertes par les filières mondiales pour accroître leur résilience et créer de la richesse dans le monde de l'après-Covid-19, » a déclaré Bandar Hajjar.

Les interventions menées dans le cadre du partenariat concerneront des projets de développement agricole et rural, l'appui aux agro entreprises, l'amélioration de l'accès aux marchés et aux services financiers ruraux, l'approvisionnement en eau au service du développement rural, et la coopération Sud-Sud et triangulaire.

Institution financière internationale et organisme spécialisé des Nations Unies, le Fida a pour mission de lutter contre la pauvreté en milieu rural dans les pays en développement.

La Bid est une institution financière multilatérale de développement comptant 57 pays membres, qui œuvre pour promouvoir le développement social et économique dans ses pays membres et dans les communautés musulmanes du monde entier.

Adou FAYE

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.