Congo-Kinshasa: L'UDPS exige que le mandat de Félix Tshisekedi soit compté à partir de l'investiture du gouvernement Sama Lukonde

Une délégation de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a déposé une proposition à l'Assemblée Nationale jeudi 15 avril 2021, demandant que le mandat de Félix Tshisekedi soit compté à partir de l'investiture du Gouvernement Sama Lukonde. Cette délégation était conduite par Victor Wakwenda, président de la Convention Démocratique du parti présidentiel.

La délégation invite tous les députés, en général, et ceux du groupe parlementaire UDPS-CACH de porter la charge de cette proposition pour une bonne issue. Selon Victor Wakwenda, le groupe parlementaire UDPS et Alliés devra endosser l'initiative de la procédure de légiférer la proposition.

Ce cadre de l'UDPS évoque l'article 114 de la constitution pour demander à l'Assemblée nationale, aux députés nationaux de confirmer ce qu'ils ont posé en acte, de le confirmer par une loi, une motion ou une résolution selon le cas.

Après le dépôt de cette proposition, la délégation de l'UDPS a, à cet effet, conseillé qu'une copie de leur mémo soit remise aux organes de presse pour en pénétrer le sens. « ... et quand vous allez lire cette lettre, vous comprendrez que les députés nationaux n'auront pas d'autres choix que d'adopter la résolution qui confirme que le premier mandat du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi ainsi que la nouvelle législature du parlement démarre le jour où ils vont adopter le programme d'actions du gouvernement qui vient de sortir », a déclaré Victor Wakwenda le même jour.

Pour lui, les deux premières années de l'actuel Chef de l'Etat au pouvoir sont à mettre à l'actif du FCC-CACH. Entre temps, des voies s'élèvent de tout côté pour rappeler au président de la République que son mandat fini en 2023 selon la constitution. Il est donc tenu au respect strict du délai constitutionnel.

Signalons que si le mandat de Félix Tshisekedi doit commencer après l'investiture du Gouvernement Sama Lukone, il prendra fin en 2026. Par ailleurs, cette démarche vient confirmer les avertissements de depuis quelques mois de certains observateurs avertis. Ces derniers soupçonnent le régime actuel d'organiser un glissement afin de se maintenir au pouvoir pour ne pas organiser les élections en 2023.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.