Ile Maurice: PSAC - Le SeDEC exhorte le ministère à reconsidérer l'organisation des examens

«Tous les enfants doivent avoir une chance égale pour l'octroi d'une place dans un collège pour la rentrée 2021». C'est dans cette optique que la direction du Service Diocésain de l'Éducation Catholique (SeDEC) a émis un communiqué, ce vendredi 16 avril. Elle exhorte le ministère de l'Éducation à reconsidérer l'organisation des examens du PSAC pour les enfants qui n'ont pas pu prendre part à ces examens la semaine dernière.

Selon les chiffres en leur possession, le SeDEC compte plus de 1000 élèves n'ayant pas pu prendre part aux examens de PSAC et presque 400 aux examens du NCE. Le SeDEC prend surtout en considération ceux qui ont raté un ou plusieurs papiers à cause du Covid-19 ou des problèmes qui s'en sont suivis. Le SeDEC rappelle que dans le cas où un élève échoue dans une matière, un «resit» est organisé par le Mauritius Examinations Syndicate. Or, cette deuxième chance est accordée uniquement après le premier exercice d'admission pour la Grade 7.

La direction du SeDEC estime que cette organisation préétablie n'est pas juste. La raison ? Les 1000 élèves concernés se retrouvent finalement avec deux options seulement : doubler leur classe ou être privés d'une admission dans un collège au cours du premier exercice. C'est la raison pour laquelle le SeDEC demande au ministère de l'Education de revoir le système «dans l'intérêt de tous ces enfants qui ont été absents», que ce soit pour les examens du PSAC ou ceux du NCE.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.