Madagascar: Président du Sénat - Un staff composé de techniciens multidisciplinaires pour le développement du pays

Le Président du Sénat, Herimanana Razafimahefa, a présenté hier les membres de son staff au Palais d'Anosikely.

Ce sont notamment des conseillers techniques et assistants parlementaires composés de plusieurs techniciens multidisciplinaires, dont entre autres, des doctorants et experts dans les domaines du BTP (Bâtiment et Travaux Publics), de l'aménagement du territoire, de la médecine, des mines et de la fiscalité communale. Il y a également des experts en matière de développement socio-économique, de gestion d'entreprise et finances, de l'éducation, de développement de l'économie rurale ainsi qu'en informatique. A part cela, l'équipe du président de la Chambre Haute comprend de nombreux juristes professionnels, des administrateurs civils, un inspecteur des Impôts, un président du Conseil Communal de la CUA (Commune Urbaine d'Antananarivo) et un planificateur principal en éducation. On y trouve aussi des sociologues, des politologues, des ingénieurs, des formateurs, des économistes, des spécialistes en développement communal et des opérateurs économiques dont un membre du groupement du patronat malagasy (FIVMPAMA) ainsi que des anciens sénateurs et députés.

Rôles et attributions. « Nous avons besoin d'une équipe multidisciplinaire qui va couvrir tout le territoire national afin de soutenir la population au niveau de chaque collectivité territoriale décentralisée », a expliqué le président de la Chambre Haute, Herimanana Razafimahefa, lors de la présentation officielle de son staff hier. Et lui d'ajouter qu'il est important de se donner la main et de travailler en collaboration face aux problèmes multidimensionnels qui surviennent en ce moment, pour ne parler que de la propagation de la covid-19. C'est comme a dit l'adage, « Asa vadi-drano tsy vita raha tsy ifanakonana » ou textuellement le travail des rizières ne peut se faire que si l'on s'y met tous ensemble. Ensuite, le président du Sénat a rappelé les rôles et attributions des membres de son staff, à cette occasion. « Outre la fonction législative du Sénat, nous avons également le devoir de proposer des lois. Nous disposons d'ailleurs de nombreux juristes qui peuvent étudier la Loi des Finances, entre autres. Une de nos missions consiste en même temps à contrôler les activités du gouvernement à travers des questions orales ou des commissions d'enquêtes ainsi que de lui apporter des conseils. A titre d'illustration, suite aux échanges entre le Sénat et le ministre de la Santé Publique dernièrement, nous lui avons conseillé de renforcer les actions de lutte contre la Covid-19 en tenant compte des doléances des collectivités territoriales décentralisées. Nous avons également discuté avec le ministre en charge de l'Industrie sur les opportunités de création d'emplois via un développement industriel local», a-t-il évoqué.

Interface crédible. Par ailleurs, le président du Sénat a soulevé que tous les Sénateurs et son staff ont l'obligation de faire une descente au niveau des districts et des communes pour constater de visu les réalités sur place. En effet, « ils servent d'interface crédible entre le gouvernement et la population. Ils soutiennent ainsi les collectivités décentralisées en leur proposant des solutions face aux problèmes identifiés localement compte tenu de leur fonction consultative et représentative des CTD, selon la constitution. La facilitation des coopérations internationales entre ces collectivités et leurs partenaires ainsi que le contrôle de la décentralisation effective et de l'utilisation de leurs fonds, ne sont pas en reste. Nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec les communes comme celle d'Ampanihy sur le projet de développement industriel permettant de lutter contre le kere dans le Sud, entre autres. Outre la fonction diplomatique du Sénat visant à promouvoir les relations avec les parlements étrangers, l'institution va également soutenir le gouvernement pour contenir la pandémie dans le pays tout en contribuant à la relance de l'économie nationale », a conclu le président Herimanana Razafimahefa.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.