Ghana: Le public autorisé à retourner dans les stades

Le ministère des Sports du Ghana autorisé vendredi le retour du public dans les stades. La Fédération ghanéenne de football avait dû revenir aux matchs à huis clos en février de cette année en raison de la flambée des cas de coronavirus dans le pays.

Le ministère des Sports, dans un communiqué publié vendredi, a officiellement levé la restriction indiquant que les clubs ne doivent admettre que 25% des supporters. Cette décision fait suite aux échanges qui ont eu lieu avec les différentes parties selon le communiqué.

«Le ministère de la Jeunesse et des Sports est ravi d'annoncer qu'avec effet immédiat, l'autorisation est accordée aux fans de football (25%) de retourner dans les différents centres de la Ligue pour regarder les compétitions nationales et internationales sous réserve du respect de tous les protocoles nationaux COVID-19. et les protocoles GFA Matchday COVID-19 » indique le communiqué.

La Fédération ghanéenne a publié une directive selon laquelle les clubs ayant des stadiers sur leurs sites seront autorisés à admettre des supporters le jour du match.

Toutefois, la directive sera pleinement appliquée à partir de la 21e journée du championnat (23-25 avril 2021). La GFA veut profiter de cette période pour mettre en place des modalités garantissant le strict respect des mesures contre la Covid-19.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X