Cote d'Ivoire: Lutte contre les risques de foudre - Le secteur privé sensibilisé

« Sensibilisation aux risques de la foudre en Côte d'Ivoire ». Tel est le thème de la conférence d'information et de formation qui s'est tenue le 15 avril à l'hôtel Belle-Côte de Cocody.

Organisée par l'entreprise ivoirienne d'expertise et de consulting du domaine de la technologie en collaboration avec la Société française d'études et de fabrication des techniques industrielles modernes (Seftim), la rencontre a enregistré la participation des représentants des professionnels des Btp, des télécommunications et d'opérateurs mobiles.

Ce rendez-vous a été l'occasion pour le Directeur général de la société française, Alain Rousseau, d'instruire par visioconférence les participants sur les menaces et effets désastreux de la foudre ; à savoir : l'abîme des appareils électroménagers, informatiques ou électroniques sous tensions et la discontinuité du service en entreprise lors des intempéries et l'atteinte à la vie humaine.

Aussi les a-t-il édifiés sur les moyens techniques de protection possibles. Notamment l'analyse des risques de foudre (Arf) et l'adoption d'un système adéquat de protection contre le phénomène.

« Dans le cas d'espèce, il est bon de se mettre à l'abri des zones à risques dont les constructions métalliques sous les arbres et se tenir loin des filaires électriques », a conseillé Alain Rousseau.

Selon le chargé de la diversification et de l'innovation Valsch Consulting (entreprise de droit ivoirien), M. Konan Simon Nazaire, la Côte d'Ivoire est l'un des pays les plus exposés aux foudres avec un nombre kéraunique (Nk) d'un peu plus de 100 foudroiements par an.

D'où la nécessité de faire intervenir les experts dans l'élaboration des études techniques des installations adaptées à la situation géographique afin d'éviter les aléas de la foudre, a-t-il proposé.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.