Cote d'Ivoire: ONPC - Les pompiers civils appellent le Chef de l'Etat au secours

Les pompiers civils de Côte d'Ivoire dénoncent leurs conditions de travail et leur profil de carrière. Pour trouver une solution à leurs préoccupations, ils en appellent à la diligence du Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, père de tous les fils de la nation.

A cet effet, ils ont organisé une conférence de presse au siège de la Centrale dignité, à Adjamé gare nord. Fofana Sié, secrétaire général de l'Union nationale des pompiers civils de Côte d'Ivoire (Unapc-Ci), conférencier du jour, s'est félicité des efforts consentis par le ministère de tutelle et la direction générale de l'Office national de la protection civile (Onpc) pour la bonne marche de la structure. Avant d'indiquer que beaucoup reste à faire.

« Nous pouvons évoquer quelques revendications : l'application effective du statut général de la fonction publique ; en ce qui concerne notre corps de métier, rien a été fait depuis la création de l'emploi des pompiers civils le 29 décembre 2014. C'est pourquoi nous réclamons justice et dédommagements », a-t-il martelé. Et d'expliquer qu'en ce qui concerne leur profil de carrière, depuis la création de l'emploi des pompiers civils de Côte d'Ivoire jusqu'à ce jour, soit 7 ans plus tard, aucun concours professionnel n'a été organisé pour l'évolution des pompiers civils dans leur carrière.

Indiquant qu'en ce qui concerne le profil de carrière, il est mentionné qu'après 3 années d'exercice, un concours doit être organisé par la fonction publique. « Pour cela, nous réclamons un glissement catégoriel et un reclassement de la promotion 2014 », souligne le pompier civil.

Poursuivant, il a relevé que dans l'exercice de leur métier, ils ont droit à certaines primes, à savoir la prime du personnel opérationnel de l'Onpc et celle liée au Covid-19. « Nous, les pompiers civils cités par le ministère en charge de la sécurité comme étant des acteurs luttant également contre le covid-19, avons été leurrés jusqu'à ce jour par la non perception de cette prime. Et malheureusement 15 pompiers civils ont été contaminés dans un centre de secours d'urgence », affirme Fofana Sié.

Au vu de tout ce qui précède, selon lui, il est impératif que les pompiers civils ne soient pas jetés aux oubliettes. « C'est une fois l'occasion pour nous de lancer un cri de cœur au Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, afin qu'il pense à nous les pompiers civils qui subissons tant d'injustice et de misère au quotidien », appelle-t-il.

Rappelons-le, c'est le 29 décembre 2014 que le corps des pompiers civils a été créé avec un effectif de départ de 1497 agents. A ce jour, ils sont au nombre de 1756, selon le secrétaire général de l'Unapc-Ci répartis dans toutes les régions de la Côte d'Ivoire.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.