Maroc: Protection sociale - Une initiative pionnière aux dimensions stratégiques (universitaires brésiliens)

Brasilia — La généralisation de la protection sociale est une initiative pionnière qui vient s'ajouter à plusieurs actions sociales aux dimensions stratégiques lancées ces dernières années au Maroc, ont souligné des universitaires brésiliens.

Dans un commentaire pour la MAP au sujet du lancement mercredi dernier par SM le Roi Mohammed VI de ce projet d'envergure, MM. Fábio Albergaria de Queiroz, docteur en relations internationales de l'Université de Brasilia et Guilherme Lopes da Cunha, docteur en économie politique internationale (Université fédérale de Rio de Janeiro) ont indiqué que ce projet social s'inscrit dans le cadre d'une panoplie de projets à caractère social initiés par le Souverain.

"En cherchant à intégrer davantage le secteur informel dans l'économie, le Maroc crée des cycles vertueux de croissance et de développement, favorables à l'inclusion sociale durable. Sur le plan extérieur, le Royaume générera des effets multiplicateurs dans l'économie capable de projeter, à moyen terme, le Maroc comme plaque tournante confirmée et pôle d'attraction des investissements", ont-il soutenu dans une réflexion conjointe.

Pour les professeurs universitaires, ce sont des actions "audacieuses et indéniablement stratégiques", car elles placent Rabat comme un leader dans la protection de sa population contre les imprévus et les crises comme celle qui se produit actuellement.

"Ces mesures le placent également à l'avant-garde de la reprise de la croissance d'un espace historiquement marqué par des différends hérités du colonialisme, mais qui se présente au monde comme une fenêtre d'opportunité pour les entreprises qui peuvent bénéficier énormément de la géographie privilégiée du Maroc situé au confluent de l'Afrique, de l'Europe, de l'Atlantique et de la Méditerranée", ont fait observer les experts brésiliens.

En outre, le projet de généralisation de la protection sociale révèle les grandes lignes d'une stratégie de modernisation de la structure administrative marocaine, ont-ils noté.

Les universitaires ont relevé qu'au milieu des changements de l'économie politique globale et des nouveaux paradigmes socio-économiques, SM le Roi met en place une politique qui relève les défis causés par la pandémie tout en consolidant le climat pour les investissements et en renforçant l'engagement du pays à l'égard des programmes de développement multilatéraux, notamment l'Agenda 2030 de l'ONU.

En ce sens, différents projets adoptés en conseils de ministres complètent les objectifs d'une réforme administrative promise à un grand essor d'ici 2025, "une refonte audacieuse", ont-ils fait observer, ajoutant que la généralisation de la couverture médicale et le renforcement des capacités médicales nationales au Maroc, a créé un environnement favorable à l'investissement des institutions internationales dans le domaine de la santé.

MM. Fabio de Queiroz et Guilherme da Cunha ont, par ailleurs, noté que les actions présentées "sont audacieuses et révèlent des aspects du leadership de Rabat qui pourraient favoriser des acquis durables pour le Maroc et toute la région maghrébine".

"Le chemin à emprunter est long, mais viable, et nécessitera une planification conjuguée à un accompagnement juridique et social pour que les changements soient pérennes et ouvrent des horizons prometteurs", ont-ils conclu.

Mercredi, le Souverain avait présidé la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes.

Ce chantier Royal, qui bénéficiera dans un premier temps, entre autres, aux agriculteurs, aux artisans et aux commerçants, devra s'étendre, dans un second temps, à d'autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.