Libye: Premiers vaccins anti-Covid pour la population à Tripoli

La population de la capitale libyenne Tripoli a commencé à recevoir les premiers vaccins anti-Covid samedi, les autorités donnant la priorité aux personnes âgées et au personnel médical dans ce pays d'Afrique du Nord fragilisé par les conflits, lit-on sur L'Orient-Le Jour.

Assises à l'extérieur et respectant la distanciation sociale, des dizaines de personnes âgées attendaient leur tour dans la matinée devant un centre de vaccination à Tripoli, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Les vaccins disponibles en Libye sont le russe Sputnik-V destiné aux moins de 60 ans et le britannique AstraZeneca, pour les plus de 60 ans. Le Chinois Sinovac est également disponible", a déclaré à l'AFP Badreddine al-Najjar, le président du Centre national libyen de lutte contre les maladies (CDC). Selon le responsable, les vaccins seront répartis sur tout le territoire, y compris "les municipalités de l'Est et du Sud du pays dans les prochains jours".

La Libye enregistre actuellement environ un millier de nouvelles contaminations par jour, en hausse par rapport aux derniers mois, avec un bilan officiel de 171.131 cas dont 2.882 morts, dans le pays où les infrastructures sanitaires ont été fragilisées par les conflits ces dix dernières années. La Libye a officiellement lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 10 avril, en commençant, symboliquement, par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah. Parallèlement, Tripoli continue d'exhorter les Libyens à s'enregistrer sur la plateforme électronique lancée début mars pour préparer la campagne de vaccination.

Assises à l'extérieur et respectant la distanciation sociale, des dizaines de personnes âgées attendaient leur tour dans la matinée devant un centre de vaccination à Tripoli, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Les vaccins disponibles en Libye sont le russe Sputnik-V destiné aux moins de 60 ans et le britannique AstraZeneca, pour les plus de 60 ans. Le Chinois Sinovac est également disponible", a déclaré à l'AFP Badreddine al-Najjar, le président du Centre national libyen de lutte contre les maladies (CDC). Selon le responsable, les vaccins seront répartis sur tout le territoire, y compris "les municipalités de l'Est et du Sud du pays dans les prochains jours".

La Libye enregistre actuellement environ un millier de nouvelles contaminations par jour, en hausse par rapport aux derniers mois, avec un bilan officiel de 171.131 cas dont 2.882 morts, dans le pays où les infrastructures sanitaires ont été fragilisées par les conflits ces dix dernières années. La Libye a officiellement lancé sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 10 avril, en commençant, symboliquement, par le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah. Parallèlement, Tripoli continue d'exhorter les Libyens à s'enregistrer sur la plateforme électronique lancée début mars pour préparer la campagne de vaccination.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.