Congo-Brazzaville: Escrime - Les préparatifs du tournoi Albert-Kaya vont bon train

La première édition du tournoi Albert-Kaya aura lieu le 24 avril prochain, selon le président de la fédération congolaise d'escrime Alban Kaky.

Plusieurs athlètes venant des clubs de la Ligue de Brazzaville et de la Bouenza participeront à cette compétition. Pour donner un caractère international à ce tournoi, la Confédération africaine d'escrime sera représentée par le président de la fédération de la République démocratique du Congo qui sera accompagné des athlètes.

Selon Alban Kaky, la Fédération congolaise d'escrime (Fecoes) a mis les bouchées doubles pour réussir l'organisation de cette compétition qui se tiendra désormais chaque année. « Concernant le tournoi Albert-Kaya, tout se passe bien. Le tournoi aura lieu le samedi 24 avril avril au gymnase Henri-Elendé. Il y aura des athlètes des clubs de la ligue de Brazzaville et ceux qui viendront de la ville de Nkayi. Nous aurons un plus puisque la Confédération africaine sera représentée par le président de la fédération du Congo Kinshasa, ce qui donne à ce tournoi une connotation internationale. C'est un honneur pour notre pays », a-t-il indiqué.

Il a, par ailleurs, rassuré que tout est déjà fin prêt sur le plan de la logistique, les trophées, les médailles, les tenues et autres materiaux. Pour faciliter la bonne tenue de cette compétition, une session de formation sera organisée du 21 au 22, à l'endroit des arbitres, des entraîneurs ainsi que les techniciens dans l'art d'escrime. A la veille de la compétition, un camp d'entraînement collectif aura lieu au stade Alphonse-Massamba-Débat. Cette compétition est une manière de rendre hommage à l'ancien et premier président de la Fecoes, Albert Kaya. « Nous allons inviter sa famille, les anciens enfants de troupe puisqu'il fut un colonel. Lors des prochaines éditions, nous souhaitons recevoir plusieurs autres pays. Le président Kaya est celui qui a réveillé en moi le goût de l'escrime », a-t-il laissé entendre.

Avant de reconnaître l'apport des partenaires de la fédération dans l'organisation de la première édition du tournoi Albert-Kaya, Alban Kaky a invité les Congolais, particulièrement les jeunes, à pratiquer ce sport qui développe, selon lui, la précision et l'intégrité. « Nous voulons faire de ce sport une activité de grande envergure, nous invitons les parents à emmener leurs enfants aux entrainements car les équipements sont gratuits et nous sommes présents sur les réseaux sociaux », a-t-il précisé.

Elu le 24 novembre dernier à la tête de la Fecoes, Alban Kaky qui est l'un des plus jeunes présidents de fedration continue de faire bouger les lignes afin de vulgariser ce sport sur le plan national et international. Après l'organisation de la session inaugurale de la Fecoes ainsi que d'autres activités fédérales, le président de la plus haute instance de l'escrime congolais et son équipe est en voie de tenir l'une des grandes compétitions annuelles de la Fecoes.

Notons que l'escrime est un sport de combat. Il s'agit de l'art de toucher un adversaire avec la pointe ou le tranchant d'une arme blanche sur les parties valables sans être touché. On utilise trois types d'armes : l'épée, le sabre et le fleuret.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.