Congo-Brazzaville: 2021-2026 - Le quinquennat de la "tolérance zéro" face aux antivaleurs

Lors du discours qu'il a prononcé, vendredi 16 avril, à l'occasion de son investiture pour un nouveau mandat de cinq ans, le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, a pris l'engagement solennel de s'armer de courage pour, a-t-il assené : « Lutter contre les antivaleurs dans les administrations et les organismes publics ».

Ces antivaleurs ayant pour modes d'expression, entre autres, les « détournements de fonds publics, l'enrichissement illicite et le favoritisme », Denis Sassou N'Guesso qui prenait à témoin ses compatriotes, ses homologues chefs d'Etat et des chefs de délégation venus de partout assister à sa prise de fonction, a prêché la « tolérance zéro » et averti : « J'y veillerai, avec vigilance et sans faiblesse ».

En à peu-près un quart d'heure, le président de la République a dévoilé les grandes lignes de la politique qu'il entend conduire dans tous les secteurs de la vie nationale et des relations entre le Congo et ses partenaires extérieurs.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.