Afrique: Dette extérieure - La France accorde un nouveau moratoire au Congo

Le ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, a signé le 16 avril à Brazzaville, avec le ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l'attractivité, Franck Riester, l'avenant à l'accord prolongeant jusqu'au 30 juin prochain la suspension du service de la dette congolaise à l'égard de la France.

L'accord s'inscrit dans le cadre de l'initiative du G20 et du Club de Paris visant à soutenir les pays vulnérables face aux impacts de la crise sanitaire mondiale.

« Cette signature montre le soutien indéfectible de la France à la République du Congo, dans un moment de crise sanitaire avec des conséquences économiques et financières importantes. L'initiative du Club de Paris et du G20 de suspendre le service de la dette est un signal fort d'accompagnement à un moment critique », a indiqué le ministre français chargé du Commerce extérieur et de l'attractivité.

« Nous souhaitons aller plus loin dans l'avenir, en vous accompagnant en cette année particulièrement difficile en termes de liquidité. Vous pouvez compter sur la France », a-t-il poursuivi.

Prenant également part à la signature de l'avenant, le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, a réitéré que les ressources libérées seront octroyées en priorité aux financements des dépenses visant à atténuer l'impact sanitaire, économique et social de la Covid-19, au profit des populations congolaises les plus vulnérables.

« La République du Congo s'engage également à négocier avec tous ses créanciers officiels et bilatéraux un traitement du service de la dette », a-t-il souligné.

Rappelons que c'est en mi- décembre dernier qu'un premier accord de suspension du service de la dette congolaise avait été signé entre l'ambassadeur de France au Congo et le ministre des Finances et du Budget. Les pays créanciers du Club de Paris avaient, en effet, accepté d'accorder au Congo une suspension du service de la dette pour une période allant du 1er mai au 31 décembre 2020.

Le Club de Paris est le principal forum international pour la restructuration de dettes bilatérales officielles. La France qui en assure le secrétariat a été la première à soutenir l'idée d'une prorogation de cette initiative.

En dehors du Club de Paris, les institutions financières internationales et les banques multilatérales de développement, notamment le Fonds monétaire international, ont dégagé des moyens supplémentaires pour aider les pays qui en avaient besoin.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.