Sénégal: Criminalité faunique - 4 peaux de léopard saisies à Kédougou

16 Avril 2021

Une opération de lutte contre la criminalité faunique, menée ce mercredi 14 avril à Kédougou , par la Direction des Parcs Nationaux, avec la collaboration du Commissariat central de Kédougou et de l'appui du Projet Eagle-Sénégal, a permis l'arrestation de deux présumés trafiquants de faune. Selon un communiqué, les deux individus ont été surpris en flagrant délit de détention, circulation et tentative de commercialisation de 4 peaux de léopards dont 1 adulte et 3 bébés léopards de moins de 3 mois chacun.

Les deux présumés trafiquants ont été présentés au Procureur de Kédougou. Il y a seulement 3 semaines, les Parcs Nationaux avaient saisi 4 peaux de léopard et 2 trafiquants de faune avaient été condamnés à 6 mois de prison ferme. Selon le document, ce sont déjà 9 peaux de léopards qui ont été saisies au Sénégal rien que pour le premier trimestre 2021.

« Le Léopard africain, grand félin sauvage peu commun en Afrique de l'Ouest, emblème de biens des corps de défense et de sécurité par le monde, subit actuellement un véritable épuisement de ses populations malgré de multiples efforts de protection au Sénégal et grâce à son Interdiction totale de le chasser, de le commercialiser ou même le détenir, mais aussi à son inscription à l'annexe II de la Convention de Washington que le Sénégal a ratifié et qui confère à cette espèce une impossibilité d'être importée ou exportée de nos frontières mort ou vivant sans permission du Gouvernement », constate le communiqué de presse.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.