Angola: Les églises Cabo et Nazaré acquièrent le statut de patrimoine national

Luanda — Le ministre de la Culture, du Tourisme et de la Culture, Jomo Fortunato, a dévoilé, samedi, les plaques des églises Notre Dame de Nazaré et Notre Dame de Cabo en tant que patrimoine culturel national.

Le dévoilement des plaques d'identification des deux institutions classées patrimoine bâti a eu lieu dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sites, qui se célèbre ce dimanche 18 avril.

Les données disponibles indiquent que le ministère de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement a inventorié 1357 biens culturels susceptibles d'être classés comme monuments et sites nationaux, car ce sont des traces des villes et des actions humaines du passé qui doivent être partagées, à une époque où le pays améliore la gestion, la préservation et la mise en valeur du patrimoine existant, ainsi que sa sauvegarde et sa diffusion.

Histoire

L'église de Notre Dame de Nazaré est une église du 17ème siècle située à Luanda. Elle est située à côté de la baie de Luanda, en face de l'Avenue Marginale, construit sous la direction d'André vidal de Negreiros, artisan de la libération du nord-est du Brésil du domaine hollandais et gouverneur de l'Angola, en 1664.

L'église de Notre Dame de Cabo est la plus ancienne église de la ville de Luanda, fondée en 1575 par des commerçants portugais résidant à Ilha do Cabo.

L'église se caractérise par une croix séculaire, une élégante tour latérale et sa construction en pierre solide.

En 1854, elle fut élevée au rang d'église paroissiale.

Dans le pays, 280 biens ont été classés au patrimoine culturel immobilier et trois biens ont été inclus dans la liste indicative de l'UNESCO.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.