Ile Maurice: Vol de bijoux de Rs 1,9 M - Un des six suspects se voit refuser la liberté

Un procès lui sera intenté après la levée du confinement et du coup, il ne pourra obtenir la libération conditionnelle.

C'est ce qu'a décidé la magistrate Zeenat Bibi Cassamally de la Bail and Remand Court le vendredi 16 avril dans le cadre de l'inculpation de Juliano Barthelemy Jean Pierre qui est en détention depuis le 4 octobre 2019 pour une affaire de vol de bijoux d'une valeur de Rs 1.9 million.

Les faits remontent au 29 mars 2019 où six suspects, parmi Juliano Barthelemy Jean Pierre se sont introduits chez un habitant de Bambous pour faire main basse sur ses bijoux et son argent. Armés et encagoulés, ils ont menacé le propriétaire et les occupants de la maison et ont ainsi emporté les bijoux d'une valeur de Rs 1.9 M.

Ce n'est que le 4 octobre 2019 que les limiers de la Criminal Investigation Division de Rivière Noire ont pu mettre sur la main sur six suspects et le demandeur de remise en liberté a fini par passer aux aveux.

Toutefois, Juliano Barthelemy Jean Pierre a par le biais de Me Sunil Ghoorah, réclamé la liberté conditionnelle en soutenant qu'il aimerait voir ses enfants. Mais l'enquêteur principal a objecté à ladite demande étant donné dit-il, que le suspect avait été relaxé sans condition le 20 mars 2019 pour vol par la magistrature et que 9 jours après il a commis cette infraction.

La police a également indiqué que le dossier portant sur son accusation provisoire de 'larceny made by more than two individuals whilst being masked and armed with offensive weapon', a été envoyé au bureau du Directeur des poursuites publiques et qu'un procès lui sera intenté incessamment.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.