Madagascar: Ankazobe - Des ravisseurs abattent un couple

Des kidnappeurs ont fusillé une femme avant qu'ils n'embarquent son époux. Se heurtant aux forces de l'ordre après une poursuite qui a continué jusqu'à Ankazobe, ils ont tué l'otage.

EXÉCUTION. Une escouade de kidnappeurs s'est montrée impitoyable à Anjozorobe. Une mère de famille a été froidement abattue pendant l'enlèvement tandis que son époux a été fusillé dans l'après-midi d'avant-hier, lorsque les preneurs d'otage ont été cernés par les forces de défense et de sécurité.

Les kidnappeurs ont débarqué jeudi, dans le village d'AndranomaitsoManakana, dans le district d'Anjozorobe. Après avoir identifié le foyer de la famille prise pour cible, la bande y a aussitôt fait irruption pour abattre de sang froid la mère de famille et embarqué celui-ci.

Le lendemain, la bande armée et leur otage ont atteint Anosikely, une zone limitrophe entre le district d'Anjozorobe et celui d'Ankazobe. Un peloton militaire était néanmoins lancé à ses trousses.

Poursuivis par les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Anjozorobe, appuyés par les militaires du CSAO d'Andriamena, les bandits ont été rattrapés dans cette zone tampon.

Règlement de compte

Un accrochage a éclaté vendredi après-midi aux alentours de 15 heures, lorsque les deux camps se sont retrouvés nez-à-nez. Se heurtant à un violent assaut armé des forces de défense et de sécurité, les bandits dont le nombre s'est pourtant accru, ont battu en retraite. Profitant de la situation, l'otage de soixante-cinq ans s'est enfui.

Ce dernier a demandé la protection de bouviers qu'il a croisés pendant sa fuite. À la tombée de la nuit, alors qu'il allait être raccompagné jusqu'aux forces de l'ordre, le sexagénaire, craignant que les malfaiteurs ne tuent les membres de sa famille après s'être échappé, s'est rendu à ses kidnappeurs. De source auprès de la gendarmerie nationale, l'otage a trompé les bouviers en leur indiquant qu'il devait de toute urgence faire ses besoins, pour rejoindre discrètement les bandits de grand-chemin.

Avant-hier, les forces de défense et de sécurité ont réussi à intercepter les bandits dans la brousse d'Ankazobe. Cernés par les éléments d'intervention, les ravisseurs ont fusillé l'otage et se sont évanouis dans la nature dans la confusion, d'après les informations communiquées. La traque des fuyards s'est poursuivie jusqu'à hier. De son côté, le fokonolona a ramené le corps sans vie du défunt à Manakana-Anjozorobe. La victime était un cultivateur.

Des différends fonciers qui opposaient le défunt avec des personnes de son entourage pourraient expliquer le rapt à la lumière des informations recueillies.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.