Ile Maurice: «Google Loon» à l'aéroport de Plaine-Corail - Après un «aller-retour-aller», 68 Rodriguais ont pu regagner leur île

Ils y ont cru jusqu'au bout et ont eu raison. Tout avait été mis en place pour qu'enfin ils regagnent leur île et pourtant hier, ils sont passés à deux doigts de ne pas rentrer chez eux.

Ces 68 Rodriguais, des 443 bloqués à Maurice, ont vécu une expérience qu'ils ne sont pas près d'oublier, hier. Alors qu'ils devaient quitter Maurice à 13 heures à bord du vol MK 130 et fouler le sol de leur pays vers 14 heures, ces Rodriguais ont finalement regagné leur île vers 19 heures. Un «Google Loon» - NdlR, ballon Internet, projet lancé par Google pour améliorer la connectivité dans les endroits retirés de la planète -, qui planait au-dessus de l'aéroport de Plaine-Corail, a empêché l'avion d'atterrir dans un premier temps.

Mauvaise blague, coup du sort ou «soy» ? Telles étaient les questions que se sont posées ces 68 Rodriguais quand leur première tentative de rentrer chez eux a échoué. Ils devaient être rapatriés sur le vol MK 130 vers 13 heures pour regagner leur île vers 14 h 15, mais ce n'est que vers 17 h 30 qu'ils ont pu quitter Maurice pour de bon. Ils ont pris le départ vers 13 heures comme prévu. Alors qu'ils s'approchaient de Rodrigues et qu'ils croyaient enfin revoir familles et amis, un «Google Loon» est venu jouer les trouble-fêtes.

Les passagers de l'avion ont eu la désagréable nouvelle qu'ils ne pourront finalement pas fouler le sol rodriguais car un «Google Loon» empêchait l'atterrissage de l'appareil. Les Rodriguais n'ont pu que regarder leur île à travers les hublots de l'avion.

La nouvelle de la présence de ce «Google Loon», qualifié dans un premier temps d'OVNI, a été confirmée par Christian Leopold, porte-parole des Rodriguais bloqués à Maurice. «Letan avion ti ariv laba, lerla ki trouve ena OVNI. Lotorite ki ti pe fer Rodrig laba?» Ce dernier explique qu'il comprenait la douleur que devaient ressentir ces 68 Rodriguais. L'avion ATR 72 a dû rebrousser chemin pour revenir à Maurice avec à son bord 68 passagers tristes et désemparés.

L'ATR 72 est finalement arrivé à Maurice vers 16 h 15. Ce n'est que vers 17 h 30 que l'avion a pu de nouveau quitter Maurice pour regagner Rodrigues, selon la direction d'Air Mauritius. Johnson, basketteur et professeur dans un collège à Rodrigues, fait partie de ces 68 rapatriés, qui comptent principalement des fonctionnaires, sportifs et membres du personnel soignant rodriguais. Il est content de retrouver son île. «Je suis très content que nous parvenions à retourner chez nous.» Toutefois, il dit éprouver de la tristesse pour les 375 autres compatriotes qui attendent toujours.

Une fois rentrés, les 68 Rodriguais devront passer sept jours en quarantaine, selon le protocole établi par l'Assemblée régionale de Rodrigues, avant de retrouver famille et amis. À l'aéroport de Plaine-Corail, tous les protocoles ont été mis en place pour les accueillir comme il se doit. Ils sont encore 375 Rodriguais à attendre leur tour pour rentrer chez eux.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.