Afrique: Football / Super League - Quelles conséquences pour les joueurs africains et leurs sélections nationales ?

12 clubs européens ont annoncé hier dimanche 18 avril, leur volonté de créer une compétition dénommée Super League qui va concurrencer la Ligue des Champions et réunir 20 équipes. Et cette nouvelle n'est pas du gout de l'UEFA, qui menace de suspendre ces équipes des différents championnats et même d'interdire la sélection aux différents joueurs de ces clubs. Alors, avec cette pléiade de stars africaines qui sont dans ces clubs, quels impacts cette compétition peut avoir sur les sélections nationales si leurs joueurs si les sanctions sont effectivement appliquées ?

Chelsea, Manchester City, Arsenal, Tottenham, Liverpool, Manchester United, Real Madrid, Barcelone, Atlético Madrid, Juventus, Milan, Inter Milan veulent créer une compétition européenne privée. Alors à quoi doivent s'attendre les joueurs africains évoluant dans ces différents clubs, avec l'UEFA qui menacent de prendre des sanctions contre ces clubs ?

En effet, la nouvelle fait grand bruit depuis l'annonce de cette nouvelle. Toute la planète du football mondial est secouée par cette décision, qui selon certains, anéantiraient tous les efforts consentis par l'UEFA pour faire rayonner le football. Mais si les sanctions de l'UEFA rentrent effectivement en vigueur, les sélections nationales perdraient leurs meilleurs joueurs, qui ne pourraient plus aussi disputer les différents championnats dont sont issus leurs équipes.

C'est le cas de la Côte d'Ivoire, qui perdrait Serge Aurier (Tottenham), Eric Bailly-Amad Diallo (Manchester United), Nicolas Pépé (Arsenal) et de Franck Késsié (Milan AC); du Sénégal, qui se verrait privé de son meilleur joueur, Sadio Mané (Liverpool) et du meilleur gardien africain du moment, Edouard Mendy ( Chelsea) ; de l'Algérie, qui fera sans Ryhad Mahrez ( Manchester City) et Ismael Bennacer (Milan AC) ; du Gabon, qui se passera de Pierre Aubameyang (Arsenal) ; du Maroc, sans son génie, Hakim Zihech (Chelsea) et aussi sans Acharaf Akimi (Inter) ; de l'Egypte sans son pharaon, Mo Salah ( Liverpool) ; du Ghana, qui jouera sans Thomas Partey (Arsenal) ; de la Guinée Conakry, qui jouera sans Nabil Keita (Liverpool).

L'UEFA doit se prononcer aujourd'hui car l'avenir du football mondial dépend des différents pourparlers. L'Afrique retient donc son souffle !

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.