Cote d'Ivoire: Ministère de la culture/ Structures sous tutelle - Harlette Badou N'Guessan Kouamé visite l'Oipc et le Burida

S'imprégner de la vie des structures placées sous la tutelle de son département ministériel. C'est l'objectif du périple que mène, en ce moment, Harlette Badou N'Guessan Kouamé, ministre de la Culture, de l'Industrie des arts et du spectacle.

Avant la clôture de ces visites, aujourd'hui dans la matinée à l'Insaac (Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle) à Cocody, la ministre était hier à l'Oipc (Office ivoirien du patrimoine culturel), à la 7ème Tranche, dans la commune de Cocody, avant le Burida aux 2 Plateaux dans la même commune.

C'est dans la matinée, à l'Oipc, que la ministre débute sa randonnée du jour. Accompagnée des membres de son cabinet avec, au premier chef, M. Yves Konan, directeur de cabinet, la première responsable du monde de la culture et des arts en Côte d'Ivoire, après la visite des locaux, a été reçue dans la salle de conférences par M. Aka Konin, directeur général de l'Oipc et ses collaborateurs.

Dans son adresse, la ministre qui met déjà en relief le pagne ivoirien-hier elle était accoutrée dans un alliage de pagne Dan (Ouest de la Côte d'Ivoire) et de Wax- s'est réjouie du « dynamisme de l'Oipc qui est un important instrument de valorisation du patrimoine culturel ivoirien.

Cette rencontre n'est qu'une visite de courtoisie. Je compte sur vous, surtout que c'est ensemble que nous réussirons la mission de professionnalisation des arts et la culture en Côte d'Ivoire en inscrivant le maximum de créations du patrimoine ivoirien sur la liste de l'Unesco ».

Bien avant la ministre, le DG de l'Oipc, M. Aka Konin, a présenté sa structure, ses missions, ses actions avant d'égrener quelques difficultés qui plombent le travail de cet important outil qui contribue, significativement, à la protection du patrimoine culturel ivoirien.

« Créé 2012 à la faveur de l'inscription de Grand-Bassam sur la liste du patrimoine de l'Unesco, l'Oipc a œuvré à l'immatriculation de la danse Zaouli dans le patrimoine immatériel de l'Unesco », a expliqué le DG de l'Oipc.

Aussi a-t-il cité l'inscription, sur la liste de l'Unesco, des mosquées de type soudanais. Selon M. Aka Konin, le dossier de ces mosquées situées au Nord de la Côte d'Ivoire, a été déposé auprès de l'institution onusienne et sera évalué cette année en Chine, lors d'une session de l'Unesco.

Le bon diagnostic pour une thérapie de choc L'autre dossier en cours de traitement, c'est celui d'inscrire sur la liste immatérielle de l'Unesco le « savoirfaire traditionnel du tissage ». M. Aka Konin n'a pas manqué de présenter les difficultés sous lesquelles ploie l'Oipc. Au nombre de celles-ci, il a énuméré « l'insuffisance du budget alloué, l'insuffisance de matériel roulant, l'exiguïté des locaux du siège ».

Après l'Oipc, la ministre et sa délégation ont mis le cap sur le Burida (Bureau ivoirien du droit d'auteur) aux II Plateaux-Vallon. Là, c'est M. Karim Ouattara, directeur de la structure de gestion du droit d'auteur et des droits voisins qui accueille l'autorité tutélaire.

Il a présenté le Burida et énuméré entre autres actions « la modernisation des outils » ; « l'élargissement de l'assiette de perception par la sensibilisation » ; « la promo de la bonne gouvernance ».

Ayant pris bonnes notes de tous ces dossiers du Burida, Harlette Badou N'Guessan Kouamé qui foulait, pour la première fois, le sol des locaux de « la maison des artistes », a présenté la claire-vision du président de la République quant à l'objectif assigné au ministère de la Culture: « la nouvelle dénomination du ministère- ministère de la Culture, de l'Industrie des arts et du spectacle- est traduit la vision du président Alassane Ouattara dont l'ambition est que l'art et la culture jouent un rôle éminent dans le développement de la Côte d'Ivoire ».

En sus, la ministre a assuré ses hôtes du jour de son soutien « afin de permettre au Burida d'avoir un nouveau souffle, dans la mise en œuvre de la vision du président de la République pour le mieux-vivre des créateurs ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.