Sénégal: Angers - La frustration de Bahoken après son but refusé contre Rennes

Alors qu'il croyait avoir ouvert le score contre Rennes samedi à l'occasion de la 33è journée de Ligue 1, Stéphane Bahoken a vu son but refuser par la VAR.

Il lui est reproché une faute sur Alfred Gomis, le gardien sénégalais du club breton. Une faute peu évidente qui a engendré une décision que l'attaquant camerounais ne digère pas.

« Je vois que le ballon est dans les airs, je le regarde, j'essaie de me mettre à la retombée. Je vois que le gardien saute sur moi, me touche, se troue et le ballon me retombe dans les pieds : je marque tout simplement. Juste avant, Da Silva me bouscule et me pousse un peu sur le gardien. C'est donc moi qui suis bousculé, en aucun cas je voulais le toucher. (... )

Selon l'arbitre, quand on touche le gardien dans sa petite surface, il y a faute, même si elle est involontaire », a déploré Bahoken dans les colonnes du journal Ouest-France.

« C'est un peu nul comme règle : en aucun cas je n'ai l'intention de le toucher, je ne le regarde même pas le gardien. C'est lui qui me percute, mais c'est moi qui fais faute. (... ) On va revoir et revoir les images. Et on verra que... C'est bidon ce point de règlement », a ajouté l'attaquant d'Angers qui s'est incliné 3-0 contre Rennes.

Cette saison, Stéphane Bahoken a marqué 6 buts en 25 matchs de Ligue 1.

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.