Cote d'Ivoire: Décès d'Hamed Bakayoko/ En attendant la cérémonie du 40è jour, ce dimanche - Séguéla, une ville, toujours en deuil

La Côte d'Ivoire tout entière continue de pleurer Hamed Bakayoko et Séguéla, sa ville ancestrale n'est pas en reste. L'exPremier ministre reste encore dans la mémoire des uns et des autres. Plus d'un mois après sa disparition et à la veille de la cérémonie religieuse du 40e jour, Séguéla est toujours en deuil.

Le Golden Boy, député de Séguéla et maire d'Abobo, a eu droit à des hommages de la Nation ivoirienne. Les artistes ivoiriens et africains ont organisé une veillée artistique en l'honneur de leur mécène avant son inhumation, le vendredi 19 mars, dans la stricte intimité familiale, dans le caveau familial du " Ranch".

Un peu plus d'un mois après sa disparition, se déroule le dimanche 18 avril, la cérémonie du 40e jour, pour le repos de l'âme de l'ancien Premier ministre. La journée sera faite de recueillement, de prières, de bénédictions, de sacrifices pour le repos de l'âme du défunt.

À Séguéla, c'est toujours la tristesse qui domine, alors que le Premier ministre venait d'être réélu député. Dans la cour de la mairie, on vient de célébrer un mariage. Il y a des personnes qui discutent, quelques élèves massés devant le portail pour observer les mariés. Alors que les boulevards alentour connaissent leur tumulte habituel. Et là tout le monde a sur le bout des lèvres le nom d'Hamed Bakayoko.

Employés municipaux, policiers, badauds ou administrés, ils assurent que le député était extrêmement aimé, qu'il avait beaucoup fait pour la commune, et la région, auprès du président Alassane Ouattara, afin de booster son développement à travers la réalisation d'infrastructures routières, scolaires de centres de santé... « Une vrai perte, et en ce moment Séguéla n'a pas encore fini son deuil » selon Vassiaka Soumahoro dit Vasko, leader local de jeunesse.

Il confirme, au plus près, le portrait d'un homme " bon", d'un homme bienveillant, empathique, généreux. Et il rassure que, toujours dans le deuil, les habitants de Séguéla seront encore là ce dimanche pour la cérémonie du 40e jour.

Une cérémonie préliminaire, de prières et de bénédictions, ce vendredi En prélude, donc, à cette cérémonie du 40e jour de ce dimanche, une nuit de prières et bénédictions sera organisée, le vendredi 16 avril, à la grande mosquée de Séguéla, pour le repos de l'âme de l'ex-Premier ministre.

Ce sera en présence des guides religieux de tout le Woroba, des cadres et des élus. Nous explique un proche de la famille Bakayoko, à Séguéla, le nommé ZoumBak. « Après le vendredi, le dimanche, se tiendra la grande cérémonie, toujours en la mémoire de notre fils Hamed Bakayoko, ex-chef du gouvernement ivoirien. Il s'agit de la cérémonie du 40e jour. Cet autre moment de recueillement s'inscrit dans la pure tradition de la religion musulmane dont le Premier ministre Hamed Bakayoko était un fidèle pratiquant. Elle aura lieu ici même à la grande mosquée », nous explique, pour sa part l'imam Bakayoko Yssouf.

Toujours selon ce dernier, la cérémonie, à proprement dite du 40e jour, sera marquée par la lecture intégrale du Saint Coran, la formulation de bénédictions afin que le Tout-Puissant Allah pardonne au disparu ses péchés et l'agrée au paradis. Après quoi, il y aura des témoignages sur le défunt et des remises de dons et contributions diverses.

Pour rappel, c'est le 10 mars 2021 que le Premier ministre Hamed Bakayoko a été rappelé à Dieu des suites d'un cancer alors qu'il suivait des soins en Allemagne. Il était dans sa 56e année. Hamed Bakayoko était le Premier ministre, chef du gouvernement et ministre de la Défense. Maire de la commune d'Abobo, il venait aussi d'être réélu député de la commune de Séguéla.

CORRESPONDANT REGIONAL

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X