Burkina Faso: Haut conseil du dialogue social - A l'heure du bilan

Le président du HCDS, Pr Domba Jean-Marc Palm : « notre premier mandat a été émaillé de difficultés de plusieurs ordres ».

Le Haut conseil du dialogue social (HCDS) tient sa première session ordinaire de l'année, du 19 au 30 avril 2021, à Ouagadougou sous le thème : « Trois ans de dialogue tripartite : Bilan et perspectives ».

Après trois ans d'exercice, l'équipe dirigeante du Haut conseil du dialogue social(HCDS) est en fin de mandat. A cet effet, elle tient sa première session ordinaire de l'année, du 19 au 30 avril 2021, à Ouagadougou sous le thème : « Trois ans de dialogue tripartite : Bilan et perspectives ». Au cours de cette rencontre, les acteurs vont se pencher, d'une part, sur l'examen et l'adoption de rapport du premier mandat et, d'autre part, mettre tous les conseillers au même niveau d'information.

Toute chose qui permettra aux conseillers de faire un bilan critique de l'exécution du plan d'actions triennal du HCDS dans l'optique de relever les acquis et les insuffisances. Pour le président du HCDS, Pr Domba Jean-Marc Palm, les activités de son institution ne se sont pas limitées à celles consistant à l'implémentation de la culture du dialogue social. Depuis 2018, le HCDS a contribué à la résolution de plusieurs crises dans plusieurs secteurs d'activités.

Et le Pr Palm d'ajouter que si pour certaines crises des solutions ont été trouvées, pour d'autres, les médiations continuent au regard de la complexité des préoccupations des protagonistes. Du reste, les conseillers vont mettre à profit cette session pour examiner et adopter les différents rapports, relever les difficultés dans l'optique de proposer des perspectives et des recommandations à même de permettre au HCDS d'être plus efficace et efficient pendant le second mandat, foi du Pr Domba Jean-Marc Palm.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.