Burkina Faso: Crise foncière - Une commission de trois semaines va plancher sur des mesures urgentes

Les membres de la commission de réflexion sur les mesures conservatoires d'urgence en matière de gestion foncière ont trois semaines pour déposer les résultats de leurs travaux.

Créé le 13 avril 2021 par un arrêté conjoint, la commission interministérielle de réflexion sur les mesures conservatoires d'urgence en matière de gestion foncière a été installée le lundi 19 avril par le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo.

Les membres de la commission interministérielle de réflexion sur les mesures conservatoires d'urgence en matière de gestion foncière au Burkina Faso ont été installés dans la soirée du lundi 19 avril 2021 à Ouagadougou par le ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo. Ils ont trois semaines pour formuler des mesures à prendre immédiatement par le gouvernement afin de mettre fin au désordre actuel dans la gestion du domaine foncier au Burkina Faso.

Ils devront d'ici trois semaines, avec un bonus de 7 jours tout au plus, selon le ministre Sawadogo, à partir du diagnostic, faire ressortir les grands maux , des solutions urgentes et des pistes pour des solutions plus pérennes. En effet, le ministre d'Etat en charge de l'Administration territoriale a fait remarquer que la panoplie de textes en matière foncière avec des dispositions contradictoires parfois, les actions non harmonisées des différents acteurs opérant sur le terrain, et la promotion immobilière font de la question foncière une véritable bombe à retardement.

« Nous sommes tenus de prendre des mesures pour mettre fin à une situation qui est en train de nous échapper. Le chef du gouvernement, lors de son discours à la Nation, a pris l'engagement d'apporter des solutions à court, moyen et long terme », a-t-il poursuivi.

La commission va également poser les jalons d'une réflexion ultérieure visant la refonte de tous les textes pour sortir un dispositif législatif et réglementaire unique dans le domaine du foncier au Burkina Faso. Aussi, Pengdwendé Sawadogo a exhorté les membres de la commission à faire de bonnes propositions en vue de permettre au gouvernement de prendre les meilleures décisions pour assainir la gestion du foncier au Burkina Faso.

Composée de 19 membres, la commission interministérielle de réflexion sur les mesures conservatoires d'urgence en matière de gestion foncière au Burkina Faso est composée de 19 membres issus de 8 départements ministériels et de l'association des municipalités du Burkina Faso. Il s'agit du ministère de l'Economie des Finances et du Développement, celui de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, du ministère de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Ville, ainsi que le ministère des Ressources animales. Les départements en charge de l'Environnement, de l'Agriculture, des Mines et de l'Eau sont également représentés dans cette commission. Le président de la commission est Charles Félix Dalla du ministère en charge de l'économie.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.