Burkina Faso: Le coin du jeûneur - Comment se réconcilier avec soi-même, Allah et ses concitoyens

Louange à Allah, le Maître des circonstances ; paix et salut sur le prophète Mohammad. Le jeûne du mois de ramadan, au-delà de son aspect physique, est un acte hautement spirituel. Cette spiritualité doit être marquée par un élan de réconciliation avec soi-même, avec Allah et avec ses concitoyens.

En effet, Allah a créé l'être humain pour qu'il l'adore ; pour cela, Il lui a fixé un mode de vie marqué par l'accomplissement d'actes vertueux et l'éloignement des limites du Souverain. Malheureusement, l'homme étant faible et imparfait, il arrive souvent qu'il néglige non seulement ses devoirs, mais aussi et surtout qu'il s'adonne aux péchés, choses qui ne sont pas sans conséquences sur le musulman lui-même, sur son rapport à ses proches mais aussi et surtout sur sa relation avec son Seigneur Allah. Ramadan constitue donc en soi un tremplin pour se réconcilier avec soi-même, avec ses semblables et avec Allah.

D'abord, les péchés laissent des séquelles à l'homme telles que les remords, les regrets... et se repentir sincèrement va l'amener à vivre mieux et avoir la paix intérieure et la quiétude.

Abdallah ibn Abbas a dit : «Le bienfait éclaire le visage, illumine le cœur, apporte l'aisance, donne de la force et rend l'homme aimable aux autres. La mauvaise action noircit le visage (de son auteur), obscurcit son cœur, affaiblit son corps, diminue sa subsistance et le rend détestable».

Ensuite, certains péchés touchent directement ou indirectement nos concitoyens. Ce sont notamment le vol, la médisance et la jalousie et l'incivisme sous toutes ses formes. Il convient donc au musulman de saisir ce mois de ramadan, mois de pardon, de péchés et d'acceptation de repentir pour réparer les torts causés aux autres. Il doit non seulement pardonner aux autres, mais aussi leur demander pardon pour tout ce qu'il a commis comme impairs à leur égard.

Enfin, tous les péchés que l'on commet et les négligences par rapport aux obligations concourent à dégrader la relation entre le serviteur et son Seigneur. Allah, par miséricorde et amour, nous a accordé le mois de ramadan afin que nous nous en saisissions pour nous rapprocher davantage de Lui à travers l'accomplissement de bonnes œuvres et le délaissement des interdits. Et Il l'a facilité à travers le fait d'entraver la liberté d'action des démons durant toute cette période de jeûne. C'est au musulman donc, conscient des conséquences de ses écarts de comportement, de donner le meilleur de lui-même afin que ramadan puisse contribuer à montrer aux yeux d'Allah et de ses semblables une meilleure version de lui-même.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.