Angola: Plus de 100 enfants de mères séropositives naissent sains

Saurimo — Quelques 175 enfants de mères séropositives sont nés sans VIH / SIDA, dans la maternité et dans les centres maternels et infantiles, au cours du premier trimestre de 2021, contre les 100 recensés à la même période l'an dernier, a déclaré lundi, à Saurimo, le directeur de la maternité de Lunda Sul, António Nambiz.

Se confiant à l'ANGOP, le directeur a informé que ce résultat n'a été possible que grâce à la prévention de la transmission verticale du virus, soit de la mère à l'enfant, dans le cadre de la campagne "Nascer livre para brilhar", une initiative de la Première Dame de la République, Ana Dias Lourenço.

Il a expliqué qu'au cours du premier trimestre, les maternités ont enregistré 3 125 accouchements.

António Nambiz a déclaré que le programme aidait de nombreuses femmes de la région à réduire la charge virale, qui subissaient le traitement du cordon ombilical avant l'accouchement.

Le programme "Nascer livre para brilhar" (Naître libre pour biller) couvre seulement trois municipalités de la province de Lunda Sul: Cacolo, Muconda et Saurimo.

La campagne "Nascer livre para brilhar" a été lancée en Angola en 2018, dans la province de Moxico, comme un renforcement de l'engagement politique des nations africaines à éradiquer le sida chez les enfants d'ici 2030 et à maintenir les mères en bonne santé.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.