Mali: Réformes politiques et institutionnelles - Le comité d'orientation stratégique mis sur orbite

En présidant la séance inaugurale de cet organe consultatif créé le 31 mars dernier, le Premier ministre a invité les membres à apporter leurs savoir et savoir-faire pour la réussite des réformes politiques et institutionnelles.

Les membres du Comité d'orientation stratégique (COS) ont tenu leur première réunion hier sous la présidence du Premier ministre, Moctar Ouane. Au cours de cette rencontre, il a été essentiellement question du règlement intérieur et du chronogramme des élections.

On s'en souvient, l'organe consultatif a été créé le 31 mars dernier pour appuyer la conduite des réformes politiques et institutionnelles prévues par la Transition. Cette première réunion a rassemblé des représentants de la classe politique, de la société civile, du secteur privé, de l'Université, des syndicats et des légitimités traditionnelles et religieuses.

Le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga et son collègue en charge de la Refondation de l'État, Mamadou Mohamed Coulibaly, qui sont membres de droit du Comité, ont aussi pris part aux travaux.

Trois principales missions sont assignées à ce Comité d'orientation stratégique, qui a été créé à la demande des partis politiques et des forces vives de la Nation. Il doit, en effet, définir le périmètre des réformes au regard du contexte et de la durée de la Transition ; formuler des recommandations sur la base des réformes identifiées par le Dialogue national inclusif et les Journées de concertation nationale et promouvoir l'esprit des réformes politiques et institutionnelles.

Avant de rappeler ces missions, le Premier ministre s'était félicité de la présence en nombre et en qualité des acteurs politiques et de la société civile à cette cérémonie. C'est la preuve, selon lui, que les «hésitations ont été surmontées et l'inertie vaincue». Moctar Ouane, fier de constater que le COS est maintenant sur les rails, a attiré l'attention de ces membres sur le fait qu'ils ont entre les mains un outil majeur pour apporter leurs «savoir et savoir-faire dans les réformes politiques et institutionnelles».

La mise en orbite du COS coïncide avec la publication du chronogramme électoral. Cette coïncidence, selon le chef du gouvernement, illustre le désir du gouvernement d'être fidèle aux échéances et cela conformément aux engagements pris par le président de la Transition qui a «indiqué clairement son intention de respecter le délai imparti à notre mission de 18 mois». Moctar Ouane a alors invité tous les membres du Comité à œuvrer à la «matérialisation du chronogramme publié».

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.